Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • L'Avocat de la terreur

    8989e87932b2b98a7f6ded620f5e3248.jpgRéalisateur: Barbet Schroeder (France)

    Année: 2007

    Documentaire. Film passionnant et prenant, un vrai thriller, qui nous permet de suivre l’évolution du terrorisme moderne. Vergès est tout simplement fascinant même si le personnage peut inspirer des réticences certaines quant à ses «amitiés». Le réalisateur semble lui-même subjugué par son sujet, et on le comprend. César 2008 du meilleur documentaire. Instructif et nécessaire.

    Note: 10/10

  • Didier Porte aime les gens

    medium_sp_3973_g.jpgGenre: One man show

    Lieu: Le Point Virgule - 7, rue Saint Croix de la Bretonnerie - 75004

    Dates: 16 au 19 mai 2007

    Entraînée par Laura, nous nous sommes donc retrouvées les fesses calées au millimètre près dans cette petite salle rigolote pour voir Didier Porte…je l’ai écouté à la radio depuis car j’avoue que je ne le connaissais pas vraiment. Que dire ?? C’est mieux à la radio ? Et oui, là, moyen, l’enchaînement n’est pas convaincant, les réplique amusantes mais pas hilarantes…un peu perdue pour ma part car il se base beaucoup sur la télé (que je n’ai pas depuis des années alors ça me cause moyen)…bof bof tout ça, écoutez le plutôt sur France Inter chez Stéphane Bern.

    Note: 3/10

  • L'Ivresse des dieux

    medium_9782070338986.gifAuteur: Laurent Martin

    Editeur: Gallimard / Folio Policer

    Année: 2002

    Grand Prix de littérature policière 2003.

    Ca se passe à Marne-la-Vallée....excitant, tout qu'il est glauque et gris comme le béton. Nous avons donc des meurtres en série, normal, c'est une obsession des polars actuels, faut que ce soit bien affreux avec des détails scabreux...je m'égare!

    Bref, acheté au pif, j'aurais dû me méfier, la couverture était déjà toute grise...pas eu la main heureuse! Bouqin détestable, pédant au possible, style agaçant et lourd...et ne parlons pas de l'intrigue, c'est inutile, circulez, y'a rien à voir!

    Note/ 0/10

  • L'Ombre du soleil

    medium_9782213615769.gifAuteur: Christelle Maurin (France)

    Editeur: Editions Fayard

    Année: 2005

    Prix du Quai des Orfèvres 2006.

    Cadre fastueux que celui du Château de Versailles avec des meurtres en série, si, si. Le commissaire il est beau, la jeune fille itou of course, quant à l’écriture, ça ne casse pas trois pattes à un canard !

    Le seul intérêt éventuel réside dans les détails historiques et encore…autant lire un vrai bouquin « historique ». Inutile.

    Note: 1/10

  • Les Brouillards de la Butte

    medium_9782070325917.gifAuteur: Patrick Pécherot (France)

    Editeur: Gallimard / Folio Policier

    Année: 2002

    Grand Prix de littérature policière 2002.

    Polar qui se déroule dans le Paris de l’entre deux guerres, des petites frappes de l’époque qui découvrent un cadavre dans le coffre fort qu’ils viennent de voler. S’ensuit une drôle d’aventure assez enlevée et bien écrite avec argot de l'époque en prime…pas mal du tout.

    Note: 7/10

  • AYERDHAL

    Jacky Soulier dit Ayerdhal, écrivain français né en 1959 à Lyon.

    Transparences (2004)

    Acheté au hasard, j’aurais pourtant dû me méfier d’une couverture plutôt laide. Donc mauvaise pioche, apparemment un jeune écrivain français en admiration devant les polars que j’appelle « type américain » avec que des tueurs en série super intelligents à l’enfance affreuse et des meurtres plus insoutenables les uns que les autres,  tout ce que je déteste, le sensationnel comme substitution à l’écriture…bouh ! Bref, on est dans ce cas de figure, et je l’ai quand même lu jusqu’au bout (ok, un peu maso) pour pouvoir vous confirmer qu’en prime l’intrigue est naze. Afin de parachever ce tableau déjà sombre, précisons que l’auteur doit écrire avec son panard gauche et qu’il ne se prend pas pour la moitié d’une andouille, c’est pontifiant voire professoral. Détesté, je m’en vais de ce pas le revendre chez Gibert, non mais !

    Note: 0/10

     

  • LENOIR Frédéric (France)

    Ecrivain, scénariste, chercheur français né en 1962 à Madagascar. Directeur du magazine "Le Monde des Religions".

    a1a634178a614cb21c37b6774ee6fe7a.gifLa Promesse de l'ange avec Violette Cabesos (2004)

    Un polar historique avec pour décor le somptueux Mont Saint-Michel. Passionnant pour le côté historique, construction, fonctionnement, cultes primitifs…le tout malheureusement plombé par une écriture scolaire, idem pour l’articulation (un chapitre au présent, le suivant au passé etc…sans surprise). L’intrigue n'est pas mal, c’est bien ficelé mais encore une fois la plume est laborieuse et les personnages stéréotypés pour ne pas dire tartes (ils son beaux, intelligents, sensibles et on s’emmerde !!). Moyen sauf si vous êtes passionné du Mont.

    Note: 4/10

    Editeur: Lgf - Collection Ldp thriller

  • ROSZAK Theodore (EU)

    Auteur américain né en 1933. Professeur d'histoire à l'Université de Californie et sociologue.

    a23dc7e3d43badcd5ed3b1a2006d4695.gifLa Conspiration des ténèbres (1991)

    Je l’ai enfin lu…disons plutôt enfin terminé car c’était laborieux. Et pourtant avec un sujet pareil : le cinéma rien que ça. Je vous épargne le résumé (d’ailleurs impossible), bouquin passionnant par son érudition, excellent début, on est pris dans la lecture puis on se fatigue, l’intérêt retombe et termine finalement sur une chute plus qu’une fin et c’est bien dommage. Précisons tout de même que le pavé fait 760 pages, dont un bon tiers motivant…A lire ou attendre la version cinématographique justement prévue.

    Note: 6/10

    Editeur: Lgf - Collection Ldp Thriller

  • L'Abatteur

    medium_9782070320967.gifAuteur: Franz-Olivier Giesbert

    Editeur: Gallimard / Folio Policier

    Année: 2003

    Histoire située entre Paris et la Provence. Je ne vous en dis pas plus, c’est très bien écrit, les personnages sont intéressants et l’enquête itou même si on regrette que l’intrigue soit quelques peu tirée par les cheveux…

    Note: 7/10

  • Separate lies

    medium_18476113.jpgAvec: Emily Watson, Rupert Everett

    Réalisateur: Julian Fellowes (GB)

    Année: 2006

    Ah, je me suis dit belle affiche: Emily Watson (que j’adore depuis Braking the Waves) et Rupert Everett (que j’adore depuis…euh, en fait c’est plutôt pour son sex appeal…). Histoire d’amour à l’anglaise sous fond de ciel étonnamment bleu, ils s’aiment mais elle en aime un autre, puis il y a un accident, prétexte à une pseudo analyse psycho des personnages, et puis…je vous épargne la suite.

    On attend qu’ils se tapent dessus pour dynamiser un peu le tout, mais non ils se séparent et retrouvent de manière courtoise, pas un mot plus haut que l’autre, il ne dit rien et courageusement (ou lâchement ?) encaisse…très flegmatique comme il se doit à tout gentleman qui se respecte ; pour avoir pratiqué le rosbif, c’est assez vrai en fait, on a juste envie de leur donner un coup de boule (fantasme repris d’une de mes amies !). Bref, c’est long et pas très intéressant. Mièvre.

    Note: 2/10

  • Romanzo criminale

    medium_18469227.jpgAvec: Kim Rossi Stuart, Anna Mouglalis

    Réalisateur: Michele Placido (GB, France, Italie)

    Année: 2006

    Allez savoir pourquoi, j’étais convaincu que c’était le même réalisateur qui avait tourné « Nos meilleurs années »…et non…et justement c’est beaucoup moins bien. Et c’est bien dommage car le sujet tiré d’un roman retrace les années de plomb en Italie en suivant le parcours d’une bande de jeunes malfrats sans foi ni loi qui va conquérir Rome…du moins faire de la cité du Vatican son terrain d’action et de jeu. Voilà, bien, et ensuite ? Et bien beaucoup d’acteurs avec justement des gueules d’ange, ils sont tous beaux et tellement lisses (à part le Libanais, impeccable), dans un décor statique, on a envie d’aimer ce film (ok, suis pas objective, rien que d’entendre l’italien, je prends un air niais !), mais non, c’est trop plat et c’est paradoxal, ça tire dans tous les sens et le film manque d’action. Les dialogues plus que moyens, le scénario bien à la base mais la mise en scène pas à la hauteur même si les acteurs se démènent….et puis Rome, où est Rome ??? On ne voit rien de la ville, snif. Je ne comprends pas l’engouement de la critique, d’autant plus que le volet politique est totalement occulté, les aspects intéressants de l’histoire sont gommés pour une succession de scènes manquant de punch, j’arrête ! Moyen tout ça, très moyen.

    Note: 5/10

  • Syriana

    medium_18465349.jpgAvec: George Clooney

    Réalisateur: Stephen Gaghan (Etats-Unis)

    Année: 2006

    Avec le nouveau gourou du politiquement incorrect à la mode américaine, j’ai nommée George (Clooney of course).

    Sujet : guerre du pétrole, rien que ça ! Galerie de portraits, allers retours constants entre les US, l’Europe, les Emirats…un ensemble touffu qui peut fatiguer au début, on se perd avec tous ces personnages.

    Belle brochette d’acteurs, sujet ambitieux et documenté, bien mais encore une fois tellement « lisse » dans la réalisation. Le style est convenu et la démonstration parfaite…Moyen plus.

    Note: 7/10

  • MAGNAN Pierre

    Ecrivain français né en 1922 à Manosque (Alpes-de-Haute-Provence). Il est très attaché à sa région, source de son oeuvre. Il a un site internet régulièrement mis à jour, voici le lien: http://www.lemda.com.fr/. Un auteur passionné et moderne, proche de ses lecteurs (voir le site).

    2fe1f4129a6a5ac4fc9ecc9ddaf5181f.gifLe Mystère de Séraphin Monge (1990)

    Entre Manosque et Forcalquier, les intempéries sont légions, le vent violent souffle sur des âmes torturées par le passé. Prenant et fascinant, on se laisse emporter par ces histoires de famille, d'autant plus que l'écriture est savoureuse (avec des expressions régionales pas toujours évidentes à comprendre!). Excellent!

    Note: 8/10

    426e3e660531e837aef842c7f1c716ec.gifLes Courriers de la mort (1986)

    Classé dans la collection Folio policier, roman à l’écriture subtile et régionale (je conseille un dictionnaire pour certaines expressions) avec pour décor la Durance et les terres qui la bordent. Formidable conteur, Magnan excelle dans la description de ces villages et de toutes les rancoeurs passées de ces familles soumises au soleil et au vent…J’ai lu par hasard Les Courriers de la mort, que j’ai beaucoup aimé, j’ai donc recherché un autre de ses romans, très bonne impression confirmée, je vais sûrement continuer et vous conseiller de les lire.

    Note: 8/10

    116f33eca92bac4d49c56bc010ed6034.gifLa Maison assassinée (1984)

    Sous le soleil de plomb provençal, massacre d’une famille au début du siècle et vengeance du survivant vingt ans après. Intrigue puissante et complexe, personnages passionnants; quotidien d’un village de Haute Provence, jalousie, secrets, haines. Ambiance étouffante et glauque servie par une plume magnifique. Du grand art. J’adoooooooore. Prix RTL - Grand public, adapté au cinéma par Georges Lautner en 1988.

    Note: 9/10

    9782070408177.gifLes Charbonniers de la mort (1982)

    La montagne de Lure, un produit aphrodisiaque et voilà que le village de provence est sens dessus-dessous. On y meurt d'amour purement et simplement tandis qu'un assassin rôde. Le commissaire Laviolette est sur les dents. Atmosphère lourde du sud, écriture subtile, rebondissements multiples... une petite déception malgré tout à la fin, intrigue un peu trop tirée par les cheveux à mon goût. Mais, comme d'habitude, cela reste un bonheur de lecture.

    Note: 7/10

    9782070410484.gifLe Tombeau d'Hélios

    A Manosque, un mort, une association d'intérêt entre cinq hommes, une fois encore une intrigue unique. Auteur prolifique et imaginatif, ces lectures garantissent un dépaysement total, direction la provence. Toujours étonnant et de grande qualité. A lire... l'oeuvre dans son ensemble bien entendu.

    Note: 8/10

    Editeur: Gallimard - Collection Folio Policier

  • Truman Capote

    medium_18603097.jpgAvec: Philip Seymour Hoffman, Catherine Keener

    Réalisateur: Bennett Miller (Etats-Unis)

    Année: 2006

    J’avoue, je connais mal Capote et je vais devoir lire In Cold Blood, roman qui est la base de ce film. Suite à un fait divers tragique (famille assassinée par deux paumés pour une poignée de dollars), Capote va se rendre sur place et suivre finalement les assassins pour écrire son livre qui sera bien entendu un chef d’œuvre.

    Très bien fait et servi par un acteur exceptionnel qui porte et emporte ce film. On suit pas à pas ce grand émotionnel qui n’hésitera pas à se servir d’un des deux coupables pour le bien de son œuvre…à signaler la qualité de ce film qui est un premier long métrage, chapeau !

    Note: 8/10

  • Vodka lemon

    medium_18375754.jpgAvec: Romik Avinian, Lala Sarkissian

    Réalisateur: Hiner Saleem (Arménie)

    Année: 2004

    Village kurde d'Arménie, envahi par la neige, coupé du monde...les habitants tentent de survivre en vendant le peu qui reste...les paysages sont magnifiques, l'histoire douce-amère, un beau conte dramatique, les personnages sont très attachants.

    Bref, beaucoup aimé...surréaliste!

    La petite phrase du grand-père du réalisateur sur les kurdes: "Notre passé est triste, notre présent est catastrophique, mais heureusement nous n'avons pas d'avenir".....

    Primé au Festival de Venise.

    Note: 10/10 

     

  • MR 73

    1469970012.jpgAvec: Daniel Auteuil, Olivia Bonamy

    Réalisateur: Olivier Marchal (France)

    Année: 2008

    Policier. Après un excellent "36 Quai des Orfèvres", Olivier Marchal se prend les pieds dans le tapis à croire que le succès l'a complètement déconnecté de la réalité. Ce film qui se veut inspiré de faits réels (c'est précisé au début) est justement invraisemblable au possible. Entre un flic alcoolique au bout du rouleau mais qui résout quand même des énigmes (lourde l'énigme, même le spectateur il a deviné avant le flic... enfin c'est vrai que le flic est un peu embrumé par l'alcool), des scènes rocambolesques sous une pluie battante constante (à Marseille !). Tout qu'il est noir et moche, le cadre, les décors (exagérés d'ailleurs), les personnages, l'affreux serial killer... et attention, surtout pas un poil d'humour, c'est un film de mec dur, ça rigole pas, la vie c'est pas drôle. Sans compter la fin, l'apothéose... de la connerie. Je reconnais cependant la qualité de l'image, un vrai travail de pro. Sinon, à éviter.

    Note: 2/10

  • Crimes à Oxford

    1502007440.jpgAvec: Elijah Wood, John Hurt

    Réalisateur: Alex de la Iglesia (GB, Espagne)

    Année: 2008

    Thriller. J'y suis allée enthousiaste car j'avais adoré "Le Crime farpait" du même Alex de la Iglesia. Et patatras le réalisateur a pris le melon et s'est transporté à Oxford pour tenter de faire une comédie policière à l'anglaise... l'ensemble se veut intelligent, drôle, léger sur fond d'humour british. Le résultat est lourd, prévisible, débilisant et je n'ai tenu qu'une heure à ce rythme pour m'échapper finalement sans savoir qui a tué la vieille car je m'en tamponne !! Pathétique.

    Note: 0/10

  • Renaissance

    medium_18475898.jpgAvec: Patrick Floersheim, Laura Blanc

    Réalisateur: Christian Volckman (France)

    Année: 2006

    Animation. Film d’animation en noir et blanc avec un décor de ville futuriste : Paris en 2054. Polar basé sur des manipulations génétiques avec en fond le lobby d’un grand laboratoire, bon polar avec en co-scénaristes entre autres Raynal et Pouy, excusez du peu…L’image est sublime, très esthétique, épurée, l’histoire tient la route, du très beau travail. Pour les amateurs du genre.

    Note: 8/10

  • La Science des rêves

    medium_18647319.jpgAvec: Charlotte Gainsbourg, Gael Garcia Bernal

    Réalisateur: Michel Gondry (France)

    Année: 2006

    Pléiade d’acteurs pour ce nouvel opus farfelu de Gondry.

    Autant j’avais beaucoup aimé « Human nature » et « Eternel sunshine of the soptless mind », complètement déjantés mais drôles et intéressants…autant là…suis partie avant la fin n’arrivant pas à entrer dans cette histoire, insensible à la prétendue poésie, à l’univers…enfantin ? Mal de crâne.

    Note: 1/10

  • Avril

    medium_18629202.jpgAvec: Sophie Quinton, Miou-Miou

    Réalisateur: Gérald Hustache-Mathieu (France)

    Année: 2006

    Comédie dramatique. L’histoire d’une jeune novice qui découvre la vie… beaucoup de bonnes intentions, des acteurs engagés, mais on se lasse un peu. Maladroit mais intéressant. Pourquoi pas ?

    Note: 5/10