Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Une vieille maîtresse

    1dbb17af528fc3fd4dc1ee9da3a64fc0.jpgAvec: Asia Argento, Fu'ad Ait Aattou

    Réalisatrice: Catherine Breillat (France)

    Année: 2007

    Drame. Dès le début ça commence mal: vue sur Paris, Hôtel de Ville avec en dessous cette petite phrase sybilline: "1835 - au temps de Choderlos de Laclos"...aïe, pas léger comme référence, lourdaud comme approche...il faut être à la hauteur! Et non, loin de là, les textes sont travaillés, certes, mais le couple ne fonctionne pas et ne fait passer aucune émotion. Tout cela est d'un plat, d'un froid et d'un ennui profond, c'est redoutable! Je n'ai pas tenu le choc: une heure et me suis enfuie, impossible de s'intéresser à ce film, sans compter quelques scènes ridicules, j'avais envie de me marrer tellement c'était con! Ce film est une insulte à l'oeuvre de Barbey d'Aurevilly dont je vous recommande la lecture des Diaboliques. Pathétique, à éviter.

    Note: 0/10

  • Whisky Romeo Zulu

    75bb441d389ebdc2942d1827ee001f07.jpgAvec: Enrique Pineyro, Mercedes Moran

    Réalisateur: Enrique Pineyro (Argentine)

    Année: 2005

    Drame. Chronique d’un crash annoncé. Le 31 août 1999, un Boeing 737 s’écrase provoquant la mort de 67 personnes. Ce film – documentaire retrace les mois précédents, démontrant la gestion catastrophique de la compagnie et l’assurance d’un tel drame, malgré tout, ils iront jusqu’au bout. Le réalisateur était pilote lui-même de la compagnie et a tout fait pour prévenir le drame, en vain, il démissionnera quelques temps avant le crash. Edifiant.

    Note: 10/10
  • Tout peut arriver

    medium_18370310.jpgAvec: Jack Nicholson, Diane Keaton

    Réalisatrice: Nancy Meyer (Etats-Unis)

    Année: 2004

    Vu par Anne-Claire & Xavier, je retranscrit le commentaire:

    "Très drôle, une vraie comédie de situation. et il faut bien le dire... Nicholson a un derrière de rêve...!!!

    Des situations auxquelles on s'attend, mais très bien mené et une atmosphère (couleurs, décors, montage & réalisation) très très agreable.

    Un bon moment de détente. Pour info, c'est la même réalisatrice que "Ce que veulent les femmes" avec Mel Gibson".

    Suis personnellement pas très emballée mais il est vrai que je ne suis pas fana des comédies américaines j'avoue!

    Note: 7/10

  • Le Vieux jardin

    25c23a83ba5f289e924d57f64fe06a20.jpgAvec: Yum Jung-ah, Jin-hee Ji

    Réalisateur: Im Sang-soo (Corée du sud)

    Année: 2007

    Drame. Corée, 1980, émeutes civiles violemment réprimées par l'armée qui vient de prendre le pouvoir. Un activiste socialiste doit se cacher avant d'être finalement arrêté et emprisonné 17 ans. A sa sortie, il se souvient de ce moment de refuge. Construit en flash back, le film décrit cette période avec poésie à travers la rencontre amoureuse des deux personnages. Grande qualité visuelle, excellents acteurs, malheureusement le dernier quart part presque sur une autre histoire et casse l'homogeneité et rend ce beau film long et ennuyeux sur la fin.

    Note : 7/10

  • Congorama

    medium_18679307.jpgAvec: Olivier Gourmet, Paul Ahmarani

    Réalisateur: Philippe Falardeau (Canada, Belgique, France)

    Année: 2007 

    Comédie dramatique. Merveilleuse surprise que ce film voyageur qui va mener Olivier Gourmet de la Belgique au Canada. Sérieux et drôle, sensible et touchant, les acteurs sont tous formidables, le scénario travaillé, pas de longueurs. Un univers décalé et inventif dans lequel on se plonge sans retenue pour ressortir de bonne humeur. Extra!!!

    Note: 9/10

  • Transamerica

    medium_18609481.jpgAvec: Felicity Huffman, Kevin Zegers

    Réalisateur: Duncan Tucker (Etats-Unis)

    Année: 2006

    Pour un premier film, et bien chapeau ! Epoustouflante prestation de l’actrice qui incarne ce transsexuel, road movie intelligent critiquant au passage la société américaine. Grinçant à souhait, tendre et subtil, rein à redire c’est formidable.

    Prix du meilleur scénario au Festival du Film Américain de Deauville 2005. Vivement conseillé.

    Note: 8/10

  • The Servant

    bda7001dc3a734c33d9a4854e57bc7b6.jpgAvec: Dirk Bogarde, James Fox

    Réalisateur: Joseph Losey (GB)

    Année: 1964

    Drame. Londres, un jeune aristocrate embauche un domestique qui fait venir sa soi-disant soeur qui séduit le maître....les rebondissements sont étonnants, l'ambiance délétère, atmosphère glauque de manipulation. Le domestique va se révéler peu à peu et Dirk Bogarde de jouer ce rôle avec une grande subtilité. Le tout est servi par une mise en scène fouillée, détails soignés, acteurs impeccables, dialogues itou. En résumé: un chef d'oeuvre incontournable.

    Note: 10/10

  • Avanim

    8679169dbaf46ff74b55cf3bdc493d99.jpgAvec: Asi Levi, Uri Gabriel

    RéalisateurRaphaël Nadjari (Israël)

    Année: 2005

    Drame. Magnifique portrait d'une femme vivant à Tel-Aviv entre son père, son mari, son fils... et son amant. Il faudra la mort accidentelle de celui-ci pour que tout bascule, pour tout remettre en question. Elle analyse alors sa vie et la société dans laquelle elle évolue et où elle ne trouve plus sa place.... subtile, sensible, beau tout simplement. A voir absolument!

    Note: 8/10

  • Travaux, on sait quand ça commence...

    7d28bc3943c853f95bfde2c640ca9bef.jpgAvec: Carole Bouquet, Jean-Pierre Castaldi

    Réalisatrice: Brigitte Roüan (France)

    Année: 2005

    Comédie. Que de clichés dans ce film! Pour avoir bossé aux reconduites à la frontière (TA de Paris), je peux vous assurer qu'il y a peu d'avocats travaillant dans ce domaine qui aient les moyens de se payer un tel appartement. Ce dernier est mis à mal par un architecte (là aussi quelle caricature) qui n'a pas besoin d'écouter sa cliente, habité qu'il est par son art! Le tout pour un résultat affreux (je parle de l'appartement après travaux), c'est une véritable insulte à la profession! Sans compter avec les ballets de Bouquet...pathétiques (si, si elle danse, c’est ridicule !), seul Castaldi est vraiment hilarant. Et ne parlons pas des sans papiers, très bien lotis dans ce film (à part une scène pour le côté démago) et bien loin de la réalité. Bref , c'est long, mièvre et bien pensant...tout ce que je déteste!! Et je ne comprends pas les critiques dithyrambiques (politiquement corrects?)…j’ai d’ailleurs écrit mon mécontentement au « Masque et la plume », non mais !

    Note: 3/10
  • Le Village

    medium_18384726.jpgAvec: Brice Dallas Howard, Joaqin Phoenix, Adrien Brody

    Réalisateur: M. Night Shyamalan (Etats-Unis)

    Année: 2004

    Je dois être particulièrement idiote compte tenu des critiques dithyrambiques sur ce film...que j'ai trouvé long, emmerdant au possible, tiré par les cheveux, invraisemblable, impossible de s'intéresser à l'histoire ou aux personnages...en un mot: con, voilà, j'assume!

    Note: 0/10

  • The Constant Gardener

    medium_18460816.jpgAvec: Ralph Fiennes, Rachel Weisz

    Réalisateur: Fernando Meilleres (EU)

    Année: 2005

    Drame/Thriller. Le réalisateur prend le prétexte de l’adaptation d’un roman de John Le Carré pour faire un film politiquement incorrect et s’attaquer aux pratiques de l’industrie pharmaceutique en Afrique, rien que cela ! Ambitieux, nerveux, sans concession, servi par des images sublimes et des acteurs engagés…c’est tout simplement formidable. Fernando Meilleres est étonnant et détonne après un autre film exceptionnel "La Cité de Dieu". Impératif.

    Note: 9/10

  • Mon nom est Tostsi

    medium_18648587.jpgAvec: Presley Chweneyagae, Mothusi Magano

    Réalisateur: Gavin Hood (Afrique du Sud, GB)

    Année: 2006

    Drame. Film sud-africain auréolé de l’Oscar du meilleur film étranger en 2005 et de moult prix dans différents festivals. Du coup un peu déçue finalement, si en effet les acteurs sont formidables (l’acteur principal est impressionnant), le scénario intéressant, du moins l’idée de départ… j’avoue que je n’adhère pas pour raison de trop de « politiquement correct ». On change le décor mais on revient finalement au thème de la rédemption traité à l’américaine avec plein de bons sentiments, de traits grossiers et la musique dure et violente quand il est un gros méchant puis douce et mélodieuse quand son cœur se ramollit… trop facile et c’est bien dommage. En tout cas la première moitié du film tient la route. La seconde sombre dans le cliché et le caricatural. Dans la veine du film ayant pour cadre les bidonvilles et la violence, je vous renvoie à « La cité de Dieu » autrement meilleur.

    Note: 5/10