Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Casino Royale

d49a3cd23d0b62d425e5b21930d39c32.jpgAvec: Daniel Craig, Eva Green

Réalisateur: Martin Campbell (EU,GB)

Année: 2006

Espionnage / Action. Loin, très loin des derniers "James" devenus mièvres et métrosexuels. Retour à l’œuvre de Fleming (dont je vous conseille la lecture, sympathique… me rappelle m’être fait attrapée en 3e, en cours de grec, scotchée par ma lecture, pas vu le prof s’avancer vers le fond!), bref un retour aux sources avec un Bond… blond! Plus sobre, viril, musclé (miam)… et vulnérable. Secondé par une espionne sublime (enfin juste sublime parce que son jeu, quoi, moi jalouse?) ; scénario bien ficelé, bon rythme, impec, malgré des cascades invraisemblables, je dis oui à ce James là ! Recommandé.

Suite à ma chronique, voici le commentaire d'Emilien, pas du tout d'accord avec moi :

Je dois te dire pour ma part que je n'ai pas eu le même jugement de Casino Royale que toi :-) En fervent amateur de Ian Fleming, il est vrai que j'ai souvent eu du mal à retrouver, dans les diverses adaptations sur grand écran, l'ambiance subtile, classieuse et les intrigues bien ficelées de bons romans d'espionnage qui avaient fait le succès de cet auteur (sauf peut-être avec "Bons Baisers de Russie", "Goldfinger" et "l'Homme au Pistolet d'Or"?). D'autant plus déçu que "Casino Royale les Eaux", un de ses premiers romans, offrait matière à un superbe film, pour peu que le réalisateur ait voulu un peu s'écarter des niaiseries à grand spectacle qui nous ont été servies depuis bien longtemps. Hélas, comme pour les autres, le choix a été vite fait de cacher derrière une débauche d'effets spéciaux, de cascades, (de pub) et de gadgets invraisemblables, un scénario d'une pauvreté accablante, dont seul le titre se rapprocherait de l'œuvre de Fleming. Après avoir lu un certain nombre de critiques plus encourageantes dans la presse, je suis donc sorti bien déçu de ce film... certes divertissant, mais tellement lourd et invraisemblable (le "self-défibrillateur" providentiel dans la boîte à gants... La cruche de service qui comme par hasard arrive au bon moment pour plugger le petit fil qui manquait...c'est quand même le summum). Côté acteurs, je suis d'accord sur l'intérêt d'un J Bond plus mâle et pour cela Daniel Craig offre une alternative appréciable (même si quelques années plutôt, dans les versions des années soixante, il aurait plutôt incarné le méchant Russe!), en revanche la pauvreté du rôle d'Eva Green est à la hauteur du personnage en lui même... Dire qu'elle a osé affirmer dans une interview qu'elle comptait "incarner une nouvelle image moins "objet" de la James BOND girl"... Hélas, il ne suffit pas de le dire, chère amie... En l'occurrence, elle n'a vraiment pas peur du ridicule sur ce coup là. Pourtant, des films comme " la Mémoire dans la peau" prouvent qu'il y a encore une place pour les films d'espionnage conciliant action, intrigue et réalisme... Alors pourquoi un tel gâchis?!

Note: 7/10

Commentaires

  • C'est vraiment bien, je viens de twitter votre billet. J'ai quand même besoin d'un peu de temps pour réfléchir à tout ça.

Les commentaires sont fermés.