Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Tatouage

    db464e84ceb0d70608c585366786fa75.jpgAvec: Ayako Wakao, Akio Hasegawa

    Réalisateur: Yasuzo Masumura (Japon)

    Année: 1966

    Drame. Une jeune fille fugue afin de pouvoir vivre avec l'élu de son coeur (chouette alors, encore une histoire d'amour!)...mais voilà, ils se réfugient chez un méchant môsieur qui la vend à une maison de geisha. Là, un tatouage lui est fait dans le dos représentant....une araignée...et c'est le début de la fin, elle décide de se venger des hommes,  ils y passent tous et c'est sanglant! Délire érotique, graphisme exceptionnel et actrice sublime. Etonnant....détonnant, pour les cinéphiles qui ne l'aurait pas vu...et les téméraires!!!

    Note: 8/10

  • Tenja

    medium_36462.jpegAvec: Roschdy Zem, Aure Atika

    Réalisateur: Hassan Legzouli (France)

    Année: 2005

    Un peu à la mode en ce moment les films sur les retours au pays.Celui-ci permet effectivement de voir de merveilleux paysages du Maroc

    L'histoire: à la mort de son père, un jeune homme part au Maroc pour l'y enterrer...beau sujet certes mais mal exploité. Bons acteurs, bon sujet...mais ça ne prend pas.

    Longueurs, quelques scènes complètement ratées et ridicules (rêve du père), rencontre improbable avec cette jeune fille...bref, tout ça sent le politiquement correct à plein nez, aucun risque, aucune passion, ne laisse aucun souvenir...dommage!

    Note: 3/10

  • Gabrielle

    medium_18441373.jpgAvec: Isabelle Huppert, Pascal Greggory

    Réalisateur: Patrice Chéreau (France)

    Année: 2005

    Drame. Avec Isabelle Huppert (qui commence aussi à être tapée pour jouer un tel rôle) et Pascal Greggory, ils sont très, très bien. Dialogues impeccables, image superbe (de très beaux plans, presque des tableaux), histoire classique mais irréprochable (d’après une nouvelle de Joseph Conrad), le tout plombé par une musique insupportable et des changements noir et blanc / couleur trop « lourds ». Le film est trop théâtralisé, les textes sont dits, tout est trop parfait en somme, tel un bijou très beau, très cher… et inaccessible. Pourtant, j’ai bien aimé, le couple fonctionne, et certains moments de tension valent le détour. Du théâtre au cinéma… pour les amateurs.

    Note: 6/10

  • 4 mois, 3 semaines, 2 jours

    0ec9622016cddb85bfbfa5f3e273ab8d.jpgAvec: Anamaria Marinca, Laura Vasiliu

    Réalisateur: Christian Mungiu (Roumanie)

    Année: 2007

    Drame. Exceptionnel. Un quasi documentaire tellement les actrices et les scènes sont vraies. Dans un climat de suspens, le réalisateur filme avec justesse une situation difficile et évite le manichéisme facile; il a l'intelligence de ne pas filmer ses personnages comme des victimes; tandis qu'il choisit de souligner l'inconscience et l'égoïsme d'une des deux jeunes filles (on a envie de lui coller des baffes malgré le contexte!). Des séquences impeccables tel ce dîner auquel elle est obligée d'assister, on a envie de s'enfuir avec elle tellement les convives sont pesants. Seul bémol sur le plan du foetus... était-il nécessaire, du moins qu'il soit aussi long? Pas sûr. Ce film reste difficile à voir pour une femme... peut-être à cause de ce plan. Palme d'or 2007. A voir absolument.

    Note: 10/10

  • Gentille

    medium_18454008.jpgAvec: Emmanuelle Devos, Lambert Wilson

    Réalisatrice: Sophie Fillières (France)

    Année: 2005

    Comédie. C’est terrible comme ce titre est bien choisi, ce film est…gentillet en effet. Et c’est bien dommage: bonne base avec un scénario intéressant mais finalement trop faible pour tenir un long métrage, ce qui amène plus une compilation de « moments », séquences heureuses (monologue de Michael Lonsdale formidable), amusantes ou… pathétiques. Les acteurs portent le film et sont servis par de très bons dialogues mais l’ensemble est incohérent et le tout s’étiole malgré un très bon début. Peut mieux faire dit la maîtresse d’école.

    Note: 3/10

  • Outsiders

    1679517961.jpgAvec: Matt Dillon, Patrick Swayze

    Réalisateur: Francis Ford Coppola (EU)

    Année: 1983

    Comédie dramatique / Thriller. Une belle brochette d'acteurs pour cette bataille entre jeunes des quartiers défavorisés (les Greasers) opposés aux fils de la bourgeoisie locale (les Socs), le tout est adapté d'un roman de Susan E. Hinton et se déroule dans les années 60 en Oklahoma. Un film pétri de bons sentiments avec en fond une belle morale à l'américaine comme on les aime (ou pas). De bons acteurs, un sujet intéressant, un tableau réaliste de la jeunesse de l'époque et des bandes rivales, malheureusement la mise en scène est trop mollassonne et bluette. Au final un film gentillet avec quelques longueurs, sympathique mais pas un chef d'oeuvre.

    Note: 5/10

  • Broken Flowers

    medium_18436297.jpgAvec: Bill Murray, Jeffrey Wright

    Réalisateur: Jim Jarmusch (EU)

    Année: 2005

    Comédie. Grand plébiscite des critiques unanimes devant ce film qui les a laissé babas mais pas cois… du coup face à ce battage, et bien oui, film sympathique… mais si propret, attendu, que de longueurs!! Malgré les apparitions de certaines actrices excellentes (Sharon Stone vraiment extra et Jessica Lange… un peu ravagée maintenant) et une idée de scénario très bien, désolée ça ne prend pas même si c’est très sympathique, un bon petit feuilleton, pas plus. Ca ne marche pas because le réalisateur ne s’est pas foulé (les dialogues sont... linéaires) et surtout parce qu’à mon (humble) avis, il s’est fourvoyé dans le choix de l’acteur principal. Comment imaginer un Don Juan en la personne de Bill Murray (acteur magnifique dans « Lost in translation », un film, un vrai) affublé d’un jogging minable?? Impossible!! Imaginez un peu ce qu’un John Malkovitch aurait fait de ce rôle??? Ahhhhh… et non, on rouvre les yeux et on voit Droopy qui fait la tronche tout seul sur son canapé à 100 000 boules et nous aussi (enfin moi), on se morfond. Tout de même Grand Prix à Cannes, là, vraiment non, je ne vois pas!

    Note: 3/10

  • Après lui

    adef347bd3eb750fd16335bb6898452a.jpgAvec: Catherine Deneuve, Thomas Dumerchez

    Réalisateur: Gaël Morel (France)

    Année: 2007

    Drame. Sujet délicat que celui de la perte d'un enfant. La mère ne parvient pas à faire son deuil et s'attache au meilleur ami de son fils, auteur de l'accident mortel. Bonne idée de départ, bon début avec des scènes émouvantes (ça m'a renvoyé à quelques moments difficiles), mon tout est servi par une excellente Deneuve. Malheureusement le scénario ne suit pas, l'histoire est décousue et s'essoufle dans la deuxième partie du film. Dommage.

    Note: 5/10

  • VAINER Arkadï & Gueorgui (Russie)

    Russes d'origine juive et juristes de formation, les frères Vaïner font partie des plus célèbres auteurs de romans noirs de leur pays.

    b693fce63d7abdd656a15c4b6b6729e8.gifL'Evangile du bourreau (1976 - 1980)

    Ce « évangile », dépeint le système répressif soviétique sous Staline. Ce livre a longtemps été tenu secret, et on le comprend, car c’est explosif ! Le narrateur, le bourreau lui-même, plonge dans ses souvenirs d’exécutant des basses œuvres et retrace le complot des « blouses blanches » quand le régime décide d’exterminer, il n’y a pas d’autre terme, les médecins juifs accusés d’attenter à la vie de leurs malades…effarant ! Cynique, noir, on plonge avec ce bourreau devenu alcoolique dans ce passé  antisémite qu’il récuse (du moins quant à ses responsabilités), dans les arcanes de la « Boutique », sidéré et tout bonnement écœuré. Très instructif et surtout bien fait, rien ne nous est épargné, mais le tout est servi par une excellente plume grinçante. Obligatoire.

    Note: 10/10

    Editeur: Gallimard - Folio Policier

  • Wallace et Grommit - Le mystère du lapin-garou

    bc41aba0fae29015863bc16ee261ab5f.jpgRéalisateurs: Nick Park, Steve Box (GB)

    Année: 2005

    Animation. Oui, la qualité de l’animation est top, le sujet amusant, les caricatures intéressantes (la palme pour Lady Tottington) et l’histoire ? Et bien à grosse carotte, gros lapin, comme on peut s’en douter, et je vous passe les courges géantes, sans parler des citrouilles… bref, c’est sympathique mais moyennement drôle, pas mon truc, au gros lapin je préfère les grosses poules de Chicken Run à l’humour plus décapant…mon choix vous étonne ?? Meilleur film d'animation aux Oscars 2006.

    Note: 6/10

  • Time

    b3a2a15da74020627299d5858adfab7a.jpgAvec: Seong Hyeon-a, Jung-woo Ha

    Réalisateur: Kim Ki-duk (Corée du sud, Japon)

    Année: 2007

    Drame. Après deux ans de vie commune, une jeune femme fait vivre un enfer à sa compagnon, car trop jalouse et soupçonneuse. De peur qu'il ne l'aime plus, elle est convaincue de l'usure inévitable de leur couple et lui fait des crises de jalousie à la moindre occasion. Un jour, suite à une dispute elle disparaît et le laisse désemparé. Elle va subir une opération esthétique pour se refaire le visage pour que leur couple renaisse, pensant ainsi éviter la lassitude. Je ne vous raconte pas la suite. Poétique, juste, émouvant, esthétique, raffiné...ce film est magnifique et se passe en partie sur une île avec des sculptures géantes et sublimes (affiche). Attention chef d'oeuvre.

    Note: 10/10

  • Gloria

    342788276.jpgAvec: Gena Rowlands, John Adames

    Réalisateur: John Cassavetes (EU)

    Année: 1980

    Thriller / Comédie dramatique. Suite à un règlement de compte mafieux, un jeune garçon va se retrouver confié à une ancienne call girl pas très au fait des enfants. S'ensuit une cavalcade sans fin avec les gentils, elle et lui, et les méchants, les hommes de la Mafia à leur poursuite. Bon sujet, ça commence sur les chapeaux de roues, un enchainement de courses - hôtels - taxis, etc... Malheureusement l'acteur jouant l'enfant est mauvais (la faute aux dialogues?) et le binôme ne convainc pas tandis que la poursuite s'essouffle et se termine sur une scène bien gentillette. Honorable, sans plus. Pour mémoire: Lion d'Or au festival de Venise.

    Note: 6/10