Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le Petit lieutenant

    275af85b7cd4ae742c5495b0cb6419f8.jpgAvec: Nathalie Baye, Jalil Lespert

    Réalisateur: Xavier Beauvois (France)

    Année: 2005

    Policier. Les acteurs sont impeccables. D’ailleurs tout est parfait dans ce film! Ce polar tient plus du documentaire sur le quotidien des flics et fait la part belle aux personnages reléguant au second plan l’intrigue (rare), exercice périlleux mais pari réussi, un sans faute. DAns le lignée de L.627. A voir absolument. César meilleure actrice.

    Note: 9/10

  • Nue propriété

    medium_18716368.jpgAvec: Isabelle Huppert, Jérémie Renier, Yannick Renier

    Réalisateur: Joachim Lafosse (France)

    Année: 2007

    Drame. Huis clos familial fort en tension entre une mère et ses deux fils. L'équilibre précaire va exploser lorsque la mère décide de vendre la maison et ainsi de rompre le cordon familial. Sujet ténu qui aurait dû faire seulement l'objet d'un court métrage. Le début est intéressant, les dialogues travaillés, les scènes quotidiennes très justes, les acteurs engagés... mais ensuite on s'ennuie ferme d'autant plus que le rôle mère / fils ne marche pas très bien à mon goût avec Isabelle Huppert qui ressemble plus à leur soeur. Parallèlement, Patrick Descamps, qui joue le père, est tout en justesse. Cet acteur belge formidable éclairait déjà "La Raison du plus faible" de Belvaux. Le film ne semble vouloir commencer qu'à la fin, quand il y a enfin de l'action. Bref erreur de mise en scène scolaire, ce n'est pas parce qu'un contexte est dépouillé (4 personnes de la famille) qu'il faut filmer au rythme du quotidien ! En option, pour les inconditionnels d'Huppert.

    Note: 4/10

  • Ladykillers

    medium_18378054.jpgAvec: Tom Hanks, Irma P. Hall

    Réalisateur: Joel Coen (EU)

    Année: 2004

    Comédie. Suis partie au bout d'une heure: plus nul tu meurs!!!

    Note: 0/10

  • La Fille coupée en deux

    81c4a3095e1ace33e9897266083024b1.jpgAvec: Ludivine Sagnier, François Berléand

    Réalisateur: Claude Chabrol (France)

    Année: 2007

    Drame. Alors ce dernier Chabrol??? Moyen, moyen... l'ensemble est très bien filmé, certes, la bourgeoisie de province parfaitement dépeinte ce qui donne lieu à quelques scènes savoureuses, les seconds rôles exceptionnels (Caroline Sihol, Mathilda May)... mais voilà ça ne prend pas. Tout d'abord à cause des dialogues trop travaillés (surannés ?), les phrases sonnent parfois faux et les acteurs prennent la pose; ensuite, j'ai été très agacée par Magimel qui en fait des tonnes (mèche ridicule et improbable); enfin, Berléand semble bien fatigué. Et au bout du compte, malgré un très bon début, on ne comprend pas vraiment pourquoi tout ça pour ça surtout, avec une fin en queue de poisson. Le film n'est pas désagréable à regarder mais mon tout sonne creux et les couples ne sont pas crédibles. Dommage.

    Note: 5/10

  • Match Point

    medium_18451305.jpgAvec: Scarlett Johansson, Jonathan Rhys-Meyer

    Réalisateur: Woody Allen (EU, GB)

    Année: 2005

    Comédie. Un film de Woody... sans Woody!! L’histoire d’un Rastignac de nos jours dans la très recherchée british society. Du très bon Woody comme on les aime, avec de très bons acteurs et une superbe Scarlett Johansson (décidément, quelle actrice !). Je suis quelque peu réservée sur la fin, bâclée à mon goût et pas vraiment à la hauteur du reste du film… mais ne soyons pas bégueule, on passe un très bon moment. Bien.

    Note: 7/10

  • Tokyo Sonata

    19051799.jpgAvec: Koji Yakusho, Teruyuki Kagawa

    Réalisateur: Kiyoshi Kurosawa (Hong-Kong, Japon)

    Année: 2009

    Drame. Le quotidien d'une famille japonaise dont le père, cadre dans une société, va se retrouver au chômage et le cacher à sa famille. Passionnant par ce qu'il dépeint (et critique) de la société japonaise, cependant il y a deux films dans le film. En effet, un évènement étrange fait tout partir en vrille et, là, j'ai décroché pour finalement aimer la fin. Dommage, les acteurs sont impec mais je n'ai vraiment pas apprécié la partie surréaliste qui n'a aucun intérêt et gâche l'approche du film.

    Note: 6/10

  • Villa Amalia

    19051681.jpgAvec: Isabelle Huppert, Jean-Hugues Anglade

    Réalisateur: Benoît Jacquot (France)

    Année: 2009

    Drame. J'avoue très mal connaître l'oeuvre de Benoît Jacquot mais j'avais un excellent souvenir d'A tout de suite, j'aime bien Isabelle Huppert... j'y suis donc allée direct. Et ce fût fatal... d'ennui. Je n'ai pas tenu le choc, je suis partie au bout d'une heure... Une femme trompée plaque tout et là, début du calvaire, le spectateur va suivre pas à pas cette fuite en avant... à regretter qu'elle ne se jette pas par la fenêtre ! Terrifiant de froideur, impossible de s'attacher au personnage, elle peut bien aller où elle veut, je m'en tamponne le coquillard non mais!

    Note: 0/10

  • Jeux de dupes

    954703420.jpgAvec: George Clooney, Renée Zellweger

    Réalisateur: George Clooney (EU)

    Année: 2008

    Romance / Comédie. George s'amuse à faire un film à l'ancienne et nous mélange des références - hommages à Lubitsch, Capra & co avec certaines scènes un peu trop marquées (scène du train copie de "Some like it hot"). Idem pour les scènes comiques, "à la manière de" mais si l'on rit avec bonheur devant les vieux films, là ce n'est pas la même chose et ça passe moyen, un peu lourd. Sinon... et bien le tout est gentil au possible, un peu emmerdifiant car je n'y entends rien au football américain tandis que la bouche en cul de poule de Renée m'exaspère! Clooney rate le coche et ne parvient pas à se dépêtrer de ses références. L'ensemble manque de souffle et reste malgré tout agréable à regarder, sans plus.

    Note: 5/10

  • Cérémonie secrète

    medium_18455413.jpgAvec: Elizabeth Taylor, Mia Farrow, Robert Mitchum

    Réalisateur: Joseph Losey (EU)

    Année: 1968

    Drame. Trio d'acteurs époustouflant. Une prostituée se rend sur la tombe de sa fille morte à l'âge de 10 ans et rencontre une jeune fille orpheline qui va la prendre pour sa mère. Huis clos particulier et vénéneux... inceste, folie et meurtre, rien que cela! Où l'on voit aussi Elisabeth Taylor roter (si, si) et se faire traiter de vache par Mitchum, désopilant! Magistral, à voir absolument.

    Note: 10/10

  • Le Déclin de l'empire américain

    50cbcdc8ea88fef8fb43c939f78dbd65.jpgAvec: Dominique Michel, Dorothée Berryman

    Réalisateur: Denys Arcand (Canada)

    Année: 1987

    Comédie dramatique. Les hommes d'un côté qui préparent le déjeuner en parlant des femmes (enfin, je veux dire, de cul), les femmes qui pendant ce temps-là font de la gym dans une salle de sport en parlant des hommes (enfin, de cul... et d'amour). Vient l'heure du repas et ça part en live. Un régal que ce film, outre les histoires de cul avec l'accent canadien (quel exotisme), des acteurs extras, il y a un surtout un scénar impeccable servi par des dialogues ciselés. C'est léger, brillant, enlevé, que du bonheur!

    Note: 10/10

  • The Wrestler

    19048778.jpgAvec: Mickey Rourke, Marisa Tomei

    Réalisateur: Darren Aronofsky (EU)

    Année: 2009

    Drame. Incroyable mais vrai, la rédemption de Rourke à travers le portrait d'un vieux catcheur sur le retour. Apre, sans concession, presque un documentaire sur l'univers du catch qui nous emporte... et pourtant ce n'est pas ma tasse de thé ! Rien à redire, le film est porté par un Rourke exceptionnel, écorché vif. A voir absolument. Lion d'Or à Venise.

    Note: 10/10

  • 12h08 à l'est de Bucarest

    medium_18716386.jpgAvec: Mircea Andreeseu, Teo Corban

    Réalisateur: Corneliu Porumboiu (Roumanie)

    Année: 2007

    Comédie dramatique. Une petite ville de province roumaine à la veille de Noël, seize ans après la Révolution et le départ de Ceausescu. Un journaliste local organise un débat télévisé avec deux habitants pour se rémémorer le fameux jour. Emission qui va partir en vrille avec l'intervention des télespectateurs traitant les invités de menteurs ou d'alcooliques, étaient-ils au bar ou dans la rue en train de faire la révolution?? Original, audacieux, hilarant, un petit bijou que ce film qui réussit à faire rire tout en posant la question de l'interprétation de l'histoire. Décapant. Caméra d'Or à Cannes 2006.

    Note: 10/10

  • Bamako

    medium_18677780.jpgAvec: Aïssa Maïga, Tiécoura Traoré

    Réalisateur: Abderrahmane Sissako (France, Mali)

    Année: 2006

    Drame. Des représentants de la société civile africaine ont engagé une procédure judiciaire contre la Banque mondiale et le FMI qu'ils jugent responsables du drame qui secoue l'Afrique. Utopique, étonnant, décalé, courageux, ce film est un bonheur car le réalisateur a l’intelligence de mêler scènes quotidiennes et évolution du procès ce qui le rend plus léger. On peut regretter cependant que cette dénonciation reste trop générale (FMI, G8…), même si tout cela est juste, Sissako accuse la privatisation à outrance mais au bénéfice de qui ? de grandes entreprises françaises ? Idem pour la corruption… tout juste évoquée. Ce film reste cependant passionnant, intéressant et va peut-être déjà très loin compte tenu des sponsors… je ne sais pas s’il était possible de faire plus. Nécessaire.

    Note: 8/10