Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Pars vite et reviens tard

    72176a5031ebc6915f6ee07c2b0443bd.jpgAvec: José Garcia, Lucas Belvaux

    Réalisateur: Régis Wargnier (France)

    Année: 2007

    Policier / Thriller. Adapter Fred Vargas, d'accord pourquoi pas? Mais choisir un livre de la série Adamsberg, là ça se corse, comment retranscrire un tel univers et surtout un tel personnage? Et là, patatras, Garcia en Adamsberg non mais quelle idée (aussi sotte que grenue...) et Belvaux en Danglard, pas mieux. Passons, essayons de garder un brin d'optimisme me suis-je dit avant la projection, ne serait-ce que parce que je suis une inconditionnelle de Vargas depuis le début (quoique j'aime moins les derniers bouquins, oups je m'égare). Malheureusement le film est aussi raté que le choix des acteurs, c'est lourd, plombé, l'intrigue pas mal dans le livre paraît ridicule à l'écran, Garcia est statique et pathétique, Belvaux pas mieux, les autres...moyens, d'ailleurs à la fin on s'en fout. Plantage dans les grandes largeurs.

    Note: 2/10

  • Marie Antoinette

    medium_18612766.jpgAvec: Kirsten Dunst, Jason Schwartzman

    Réalisatrice: Sofia Coppola (EU)

    Année: 2006

    Historique / Biopic / Drame. Sentiment mitigé, à trop filmer l’ennui et bien on se morfond de même, mais il paraît que là est toute la prouesse, je ne dois pas avoir l’âme assez nostalgique. Reconnaissons que les décors sont magnifiques et traités « dans le sens de l’histoire », les reconstitutions, la description de la vie quotidienne…ok pour tout. Avec en prime un Louis XVI extra, empoté au possible, il est parfait. Pour le reste, à part l’impression voulue de langueur, il était inutile d’habiller la du Barry toujours en noir ou pourpre (c’est la méchante, sous-titrage pour les imbéciles) et de la faire jouer ainsi (bouh ce qu’elle est vulgaire !), de même le film est peu « léger » car il ne montre pas du tout l’implication de la reine dans la gestion du royaume, les lettres de sa mère (politiques et pas seulement sur le problème de descendance), son influence sur Louis XVI, l’affaire du collier, à ce propos, je vous renvoie à l’excellent bouquin de Pierre Combescot « Les Diamants de la guillotine » (chez Pocket). Coppola choisi les éléments historiques pour servir son propos et n’explore qu’une facette de Marie-Antoinette, fort bien jouée par Dunst mais le tout est finalement trop lisse, voire fade à mon goût. Agréable à regarder cependant, c’est indéniable.

    Note: 5/10

  • Notre univers impitoyable

    18885325.jpgAvec: Alice Taglioni, Jocelyn Quivrin

    Réalisatrice: Léa Fazer (France)

    Année: 2008

    Comédie. J'aurais dû me méfier et regarder le nom de la réalisatrice: Léa Fazer, à l'origine du terrible navet "Bienvenue en Suisse". On progresse tout de même, c'est moins pire (ok, on partait de très très bas). Alors celui-ci dépeint la concurrence au sein d'un couple d'avocats pour un poste. Tout y passe, on va de clichés en clichés, rien ne nous est épargné. Ils sont pourtant mignons et ça ne commençait pas trop mal mais le film dérape vite, la mise en scène ne tient pas la route et ça devient fouillis et con. Et après on va se plaindre de la nullité du cinéma français...

    Note: 2/10

  • Caramel

    4475d77c08d22e29e87b2aa20225de25.jpgAvec: Nadine Labaki, Yasmine, Elmasri

    Réalisatrice: Nadine Labaki (Liban)

    Année: 2007

    Comédie dramatique. Le quotidien de cinq femmes à travers un intitut de beauté à Beyrouth. Univers féminin chaleureux et émouvant qui montre la vie malgré la guerre. Ce film est poétique, subtil, joyeux et triste à la fois, surtout servi par des comédiennes épatantes. Certes, quelques longueurs, peu d'action mais là n'est pas le propos du film que j'ai beaucoup aimé malgré ses faiblesses. Ne pas bouder son plaisir et voir ce beau film. En tout cas un début très prometteur pour un premier long métrage.

    Note: 7/10

  • The Dead Girl

    18857578.jpgAvec: Toni Collette, Brittany Murphy

    Réalisatrice: Karen Moncrieff (EU)

    Année: 2008

    Drame. Le cadavre d'une femme est retrouvé dans le désert et cette mort influe sur la vie de plusieurs personnes, cinq précisément. La mise en scène prend le parti de découper l'histoire en fonction des personnages, le lien n'est pas très fluide et le spectateur se perd un peu, difficile d'avoir une vision d'ensemble, l'intrigue est noyée au profit de l'analyse des sentiments et de la vie de ces personnes. Ce qui commence comme un polar se transforme en une peinture de la société et des femmes dans la société. Intéressant, bien vu, bons acteurs mais trop décousu au final, la mise en scène nuit au propos. Pas mal. Grand prix du jury au festival de Deauville (?).

    Note: 5/10

  • Feux rouges

    medium_18373701.jpgAvec: Carole Bouquet, Jean-Pierre Darroussin

    Réalisateur: Cédric Kahn (France)

    Année: 2004

    Drame. J'aime beaucoup Darroussin mais le film ne tient pas la route (d'ailleurs on voit du bitume tout le film c'est usant). Ca fonctionne au début et pouf quelque chose se casse, et ça devient long, très long, inintéressant... il vaut sûrement mieux lire le roman de Simenon. Conclusion: en DVD si vous y tenez.

    Note: 2/10

  • 10e chambre, instants d'audience

    medium_18379372.jpgRéalisateur: Raymond Depardon (France)

    Année: 2004

    Documentaire. Film très intéressant mais il est dommage que l'on n'ait pas les verdicts des derniers prévenus, ceux qui apparaissent à la fin du film. Sans être sexiste, la majorité des prévenus sont des hommes (il n'y a qu'une seule femme artiste complètement déjantée) tandis que du côté juge-procureur ce sont des femmes. Les avocats sont étonnants de nullité, ce sont sûrement des avocats de permanence mais ça fait peur (mauvaise diction, vocabulaire déplorable et j'en passe). Le meilleur avocat est Maître Brémaud que j'ai souvent vu plaider au Tribunal Administratif pour les reconduites à la frontière (dans une vie antérieure, quand j'étais fonctionnaire, si, si) mais elle ne fait pas de permanence et est plutôt agressive, ce qui peut nuire à son client. Au final, un documentaire passionnant sur le quotidien de la justice et ces petits délits, leurs auteurs paumés parfois, sans remords surtout. A voir... très instructif.

    Note: 8/10

  • Entre adultes

    medium_18737295.jpgAvec: Edith Mérieau, Vincent Dubois

    Réalisateur: Stéphane Brizé (France)

    Année: 2007

    Comédie dramatique. Une véritable surprise que ce petit film. La caméra filme l'intimité de plusieurs couples, les espoirs féminins, les mensonges masculins (un parti pris moi?), les séparations, tromperies et retrouvailles. Les dialogues sont ciselés, les situations "réelles", le scénario impeccable et surtout des acteurs exceptionnels: tellement justes que le film pourrait faire croire à un documentaire. Sensible, émouvant, triste et drôle... la vie en somme. A voir absolument.

    Note: 10/10

  • Baisers volés

    images.jpgAvec: Jean-Pierre Léaud, Claude Jade

    Réalisateur: François Truffaut (France)

    Année: 1968

    Comédie / Romance. Le seul problème avec la saga Antoine Doinel: je n'ai jamais accroché avec Jean-Pierre Léaud qui m'horripile tout simplement, je trouve ce personnage froid et très agaçant et j'ai donc beaucoup de mal à m'y intéresser. Des épisodes amusants, des situations cocasses, l'apprentissage de la vie du jeune Antoine Doinel viré de l'armée. J'ose avouer que je m'ennuie un peu devant ce Truffaut là que je trouve assez mièvre finalement.

    Note: 5/10

  • Lady Chatterley

    medium_18680451.jpgAvec: Marina Hands, Jean-Louis Coulloc'h

    Réalisatrice: Pascale Ferran (France)

    Année: 2006

    Drame / Romance. A se demander s'il n'y a pas une version spéciale pour les critiques qui sont dithyrambiques! Personnellement je me suis copieusement ennuyée au moins 2h (sur 2h38 je vous le rappelle), sidérée de tant de niaiserie. D'accord pour le garde chasse, l'acteur s'en sort honorablement mais notre Lady est pathétique, la bouche constamment entrouverte pour suggérer une sensualité ingénue... rien de sensuel, que du neuneu, du compassé. Laborieuse l'amante! Au secours!!! Ce film a reçu moult Césars dont celui du meilleur film... je ne comprends pas.

    Note: 0/10

  • La Jeune Fille à la perle

    medium_18373959.jpgAvec: Scarlett Johansson, Colin Firth

    Réalisateur: Peter Webber (EU, France)

    Année: 2004 

    Drame. C'est tout simplement magnifique: histoire d'un tableau et de l'univers de Vermeer, reconstitution de son atelier, de l'environnement de l'époque... Par curiosité, j'ai regardé les peintures de Vermeer et le film retranscrit à la perfection le décor. Le sujet peut paraître ennuyeux mais ce n'est pas du tout le cas. En effet, à partir de ce tableau, le réalisateur recrée toute la maisonnée du peintre et la vie de l'époque. Mention spéciale pour l'actrice exceptionnelle et magnifiée dans ce rôle, c'est étonnant!

    Note: 10/10