Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Fenêtre secrète

    medium_18373136.jpgAvec: Johnny Depp, Maria Bello

    Réalisateur: David Koepp (EU)

    Année: 2004

    Thriller. Alors là j'avoue, grossière erreur avec Thalie & Alex, et pourtant on ne s'est même pas trompé de salle... malheureusement ! Bref, adaptation d'un bouquin (ou plutôt essai de bouquin parce que l'intrigue...) de Stephen King (dont je ne rafole pas on l'aura compris)... et puis rien... j'aime beaucoup John Turturro mais là, il s'est fourvoyé c'est le cas de le dire! Vraiment rien à dire tellement c'est mauvais: on s'ennuie d'un bout à l'autre, c'est inintéressant au possible, caricatural et en plus Johnny Depp n'a pas crédible pour deux sous. Stop, ça suffit: c'est nullissime.

    Note: 0/10

  • L'Ennemi intime

    f8d0a1d26d057f83640c32b3f61aae29.jpgAvec: Benoît Magimel, Albert Dupontel

    Réalisateur: Florent Emilio Siri (France)

    Année: 2007

    Guerre / Drame. Dans la lignée d’Indochine, la Guerre d’Algérie et sa part d’ombre, les anciens de 39-45 qui se retrouvent ennemis, la torture, la napalm, une guerre qui ne dit pas son nom, ce qui est bien souligné par des extraits des infos de l’époque. Un scénario solide et bien étayé servi par une mise en scène sèche et radicale se revendiquant des meilleurs films de guerre américains. Des acteurs convaincants, l’ensemble fonctionne et c’est ce qu’on lui demande compte tenu du sujet. Malgré une fin moyenne, il fallait que ce film existe, voilà, c’est fait. A Voir.

    Note : 8/10

  • La Californie

    medium_18679960.jpgAvec: Nathalie Baye, Roschdy Zem

    Réalisateur: Jacques Fieschi (France)

    Année: 2006

    Drame. Une brochette d’acteurs qui portent ce film, ils sont formidables et Nathalie Baye est exceptionnelle, bémol pour Roshdy Zem (il préfère sûrement jouer les héros que les petites frappes). Malheureusement le réalisateur n’est pas à la hauteur de ses comédiens et n’arrive pas à instaurer le suspens (problème de musique entre autres), trop timoré, il ne va pas jusqu’au bout et se complet à les filmer, les longueurs s’installent et on se détache, dommage ! Pour Nathalie Baye exclusivement.

    Note: 5/10

  • Lady Chance

    595659ea035b605e684586c9a188eec0.jpgAvec: William H. Macy, Alec Baldwin

    Réalisateur: Wayne Kramer (EU)

    Année: 2004

    Drame. Nul, inutile, inintéressant... ils ont oublié d'écrire le scénario! Prix du jury au festival de Cognac (mystère et boule de gomme, doivent picoler sec au festival).

    Note: 0/10

  • Baboussia

    medium_18370995.jpgAvec: Nina Choubina, Anna Ovsiannikova

    Réalisatrice: Lidyia Bobrova (Russie)

    Année: 2004

    Drame. Baboussia, 80 ans, se retrouve à la rue après la mort de sa fille et cherche refuge auprès de ses petits enfants... triste mais merveilleux. Zoom sur une génération sacrifiée tandis que les jeunes sautent à pieds joints dans le capitalisme... tout simplement magnifique, plein de poésie. A voir absolument.

    Note: 9/10

  • La Raison du plus faible

    medium_18653822.jpgAvec: Eric Caravaca, Natacha Régnier

    Réalisateur: Lucas Belvaux (Belgique, France)

    Année: 2006

    Drame / Thriller. Ah ces belges, des films formidables mais plutôt glauques il faut bien le dire entre Belvaux et les Dardenne mon cœur balance!! Normal quand on prend pour cadre la vie d’un petit groupe d’amis qui tire le diable par la queue pour s’en sortir entre l’usine et le troquet, no futur… et puis l’idée folle d’un casse et… je ne vous raconterai pas la suite, ce n’est pas gai mais le film est formidable, porté par ses acteurs. Lucas Belvaux nous avait déjà étonné avec sa trilogie (Un couple épatant – Cavale – Après la vie) et confirme ici son talent. Incontournable.

    Note: 9/10

  • Dans Paris

    medium_18668386.jpgAvec: Romain Duris, Louis Garrel

    Réalisateur: Christophe Honoré (France)

    Année: 2006

    Comédie dramatique. Le film tient sur de très bonnes répliques (quoiqu’un peu trop « écrites ») et des acteurs que l’on aime (Guy Marchand extra)... pour le reste on surfe sur la vague intello bobo parisienne et on s’endort!!! J’ai été bien tentée de partir avant la fin, mais, courageuse, je suis restée pour être sûre de pouvoir vous affirmer qu’il manque tout simplement un scénario à ces images et c’est bien dommage vu la brochette de « stars ». N’est pas Sautet qui veut! Inutile. Apparemment Thalie & Alex ont aimé le film... ok, j'en tiens compte, on va remonter un peu la note finale.

    Note: 5/10

  • Je suis un assassin

    medium_18384936.jpgAvec: Karin Viard, François Cluzet

    Réalisateur: Thomas Vincent (France)

    Année: 2004

    Thriller / Drame. Film servi par d'excellents acteurs (Giraudeau, Cluzet et Viard... j'adore!), d'après un roman américain "Le Contrat" de Donald D. Westlake (très bien, à lire), bref très bon film, dialogues excellents... ça part en live, mais on peut dire que c'est vraiment réussi (et puis c'est moins trash que Cronenberg, qui inspire le réalisateur, et ce n'est pas plus mal).

    Note: 8/10

  • Les Parrains

    44dca473a73a9e4e0956f7649cc62d6b.jpgAvec: Gérard Lanvin, Gérard Darmon

    Réalisateur: Frédéric Forestier (France)

    Année: 2005

    Comédie / Policier. Hum… un polar à l’ancienne sauf qu’il y manque Gabin, Delon et Ventura… Allez, on va essayer de ne pas faire de passéisme primaire. Donc, entre Villeret, Darmon et Lanvin, on n’est pas si mal lotis non? Tout de même un polar à l’ancienne avec code de l’honneur et tout ça. Sinon, quoi? Et bien pas grand chose, c’est agréable à regarder, un enchaînement de situations et quelques gags ou bons mots, le tout complété par une intrigue ou histoire plus que tirée par les cheveux et qui ne tient sincèrement pas la route. Dommage car les dialogues ne sont pas mal et les acteurs font de leur mieux. N'est pas Audiard qui veut. Médiocre.

    Note: 3/10

  • Maria pleine de grâce

    medium_18398685.jpgAvec: Catalina Sandino Moreno

    Rélisateur: Joshua Marston (Colombie, EU)

    Année: 2004

    Drame. Film colombien d'un réalisateur américain,  tenant en partie du documentaire et relatant le calvaire de ces jeunes filles devenues "mules", passeuses de drogue aux Etats-Unis. Quelques scènes poignantes un scénario travaillé. Un premier film porté par l'actrice principale magnifique (prix d'interprétation féminine à Berlin). Film très fort et à voir absolument, instructif et beau. Grand Prix au festival de Deauville.

    Note: 10/10

  • TEULE Jean

    Ecrivain né à Saint-Lô en 1953. Homme de télévision, scénariste, comédien, cinéaste et écrivain.

    9782266186742.gifLe Montespan (2008)

    L’histoire du mari de la Montespan, favorite de Louis XIV. Les mœurs de l’époque par le bout de la lorgnette… et surtout le caractère de ladite Montespan que son mari a tenté de récupérer vaille que vaille or il ne fait pas bon de déplaire au Roi Soleil. Une histoire passionnante desservi par un style plat et vulgaire. Un homme d’un tel panache aurait mérité une plume d’un autre niveau !

    Note: 5/10

    Editeur: Pocket

  • THU HUONG Duong (Viêt Nam)

    9782253118732.gifTerre des oublis (2006)

    En 1975, Miên, se croyant veuve a épousé un autre homme. Malheureusement le premier mari revient de la guerre et elle doit tout abandonner pour le suivre alors qu’elle ne l’aime plus. Un livre poignant qui dépeint le Viêt-Nam de l’après guerre, les coutumes locales ainsi que les croyances. C’est magnifiquement écrit, on se laisse porter par la narration (700 pages tout de même). Mieux ne vaut pas être une femme au Viêt-Nam dans ces années là (en espérant que ça change !). Recommandé. Grand Prix des lectrices de Elle.

    Note: 8/10

    Editeur: Ldp - Lgf

  • Whatever Works

    19133703.jpgAvec: Larry David, Evan Rachel Wood

    Réalisateur: Woody Allen (USA)

    Année: 2009

    Comédie. Le film se veut : intellectuel, léger, fin, amusant, malicieux, libertin, etc… Je l’ai trouvé : lourd, redondant, pédant, creux, bavard et surtout mortellement long. Mais, je suis restée jusqu’au bout, agacée au possible. Woody veut montrer qu’il est dans le coup, maintenant il y a toujours au minimum des homos, des plans à 3 (deux hommes et une femme pour changer du précédent) et j’en passe, et puis il tricote ensuite là-dessus et moi je m’ennuie ! Quant à badiner avec l’amour, autant relire Marivaux. De la branlette new-yorkaise : avis aux amateurs.

    Note: 0/10

  • Very Bad Trip

    19109118.jpgAvec: Bradley Cooper, Ed Helms

    Réalisateur: Todd Phillips (USA)

    Année: 2009

    Comédie. Titre assez mal choisi, il aurait fallu traduire tout simplement le titre original « The Hangover » qui est plus qu’explicite. Quatre copains partent à Las Vegas pour l’enterrement de vie de garçon de l’un des leurs, et ce doit être, comme il se doit, mémorable. Bingo, ça l’est tellement que le lendemain, ils ne se souviennent plus de rien et que le marié manque à l’appel. De là, ça part dans tous les sens et à fond les manettes pour le retrouver. Du grand n’importe quoi sur fond de drogue, alcool, jeux et tout ce qui est illicite de préférence. Des trouvailles improbables misent en scène sur un rythme endiablé, c’est rocambolesque et extrêmement drôle. Ne pas louper le générique de fin jusqu’au bout, attention ça décoiffe !! Si après ça vous êtes encore de mauvaise humeur… faut consulter c’est sûr !

    Note: 8/10

  • Sunshine Cleaning

    19117613.jpgAvec: Amy Adams, Emily Blunt

    Réalisatrice: Christine Jeffs (EU)

    Année: 2009

    Comédie dramatique. Rose, ex-star de son lycée est une mère célibataire avec un avenir professionnel morose car elle fait des ménages. Pour payer une école privée à son fils, elle doit trouver de l’argent… et crée sa société de nettoyage avec sa sœur. Seul détail : nettoyage de scènes de crime. Commence une série de situations rocambolesques qui met en relief les difficultés relationnelles familiales. La caméra nous fait découvrir cette famille à part, à fleur de peau, des émotions justes et bien vues (et suis assez bien placée pour le dire !), les difficultés de la vie, se battre toujours et encore… des hauts, beaucoup de bas et puis miracle. Certes, ce n’est pas le film de l’année mais le scénario tient la route, les acteurs aussi, que demander de plus ? Conseillé.

    Note : 7/10

  • Who's That Knocking at My Door

    19069727.jpgAvec:  Harvey Keitel, Michael Scala

    Réalisateur: Martin Scorsese (USA)

    Année: 1967

    Drame. Premier film de Scorsese, film de fin d’études. Une petite frappe de NY rencontre une jeune fille n’appartenant pas à son milieu et en tombe amoureux. Il souhaite l’épouser mais… Premier long-métrage étonnant de maîtrise, la scène de rencontre est incroyable, l’émotion palpable. Tandis que le premier plan pose le décor en filmant la mère de Scorsese herself cuisinant un plat traditionnel dans un intérieur croulant sous les figures religieuses. Voyous, violence, états d’âme tout est là. Un enchaînement quelque peu décousu qui parfois casse le rythme mais annonce un grand cinéaste. Intéressant.

    Note: 6/10