Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Les Noces rebelles

    19027676.jpgAvec: Kate Winslet, Leonardo DiCaprio

    Réalisateur: Sam Mendès (US, GB)

    Année: 2009

    Drame. L'histoire d'amour puis de désamour d'un couple américain dans les années 50 ou comment tenter de s'échapper au conformisme ambiant. Le film porte sur le couple Winslet / DiCapro qui fonctionne à merveille et nous emporte dans cette lente désagrégation. Les décors sont soignés, les seconds rôles travaillés, des scènes fortes. Quelques longueurs ou langueurs et une fin ratée avec 10 mn en trop, ceci ne gâche cependant pas la qualité de ce film... américain! Un petit regret quant à la mise en scène un peu lisse, le film est sans surprise... et avec peu d'humour (pas trop en demander tout de même, c'est un film américain je vous le rappelle). Et puis il bien dommage qu'ils aient traduit le titre en français, cela perd tout son sens.

    Note: 7/10

  • Qui a tué Bambi?

    7eb6f8263c6837ea716a933b883ee00c.jpgAvec: Sophie Quinton, Laurent Lucas

    Réalisateur: Gilles Marchand (France)

    Année: 2003

    Thriller. Bon... marrant... et puis finalement je devais être de bonne composition ce jour-là car en y repensant, pas extraordinaire. Pour ma sister: nul, intrigue inintéressante (pas faux), personnages non crédibles (elle a vraiment envie de se faire massacrer Bambi ou quoi?), plutôt équivalent à une série B sur M6 (et elle n'a pas la télé, c'est pour dire!). Donc très cliché, vu et revu, ça n'a ni queue ni tête... on peut dire que ma sister n'a pas beaucoup aimé, le beauf non plus d'ailleurs. Bref, ça casse pas trois pattes à un pov'canard.

    Note: 3/10

  • Paris je t'aime

    medium_18645003.jpgAvec: Fanny Ardant, Julie Bataille, Juliette Binoche

    Réalisateurs: Podalydès, Frères Coen, Van Sant, Assayas.... (France, Suisse, Allemagne)

    Année: 2005

    Romance. 18 court métrages. Paris en toile de fond et l’amour avec un grand A ou un petit selon les histoires… déjà un titre aussi neuneu on n’a pas idée, ok, je plaide coupable, demander à une célibataire endurcie d’aimer la guimauve…bref, passons, tout cela est très inégal, voire franchement emmerdifiant, donc sentiment de longueur et non de langueur. Mes préférés: les courts d’Assayas et de Podalydès (chauvine moi?), pour le reste rien d’emballant. Et puis c’est que de l’affiche tout ça, suis rentrée à la maison sur mon petit vélo sans croiser le prince charmant, l’arnaque je vous dit!!! Optionnel.

    Note: 3/10

  • No Country for Old Men

    858c29cadd2ceb8a2c48d8e5a0ae81a3.jpgAvec: Javier Bardem, Tommy Lee Jones

    Réalisateurs: Ethan et Joel Coen (EU)

    Année: 2008

    Western / Thriller / Drame. Un Javier Bardem impressionnant en tueur à gages givré, une cavalcade sans fin dans un pays aride... suspens et meurtres en veux-tu en voilà. Et puis plouf, une fin en queue de poisson, on ressort et on se dit tout ça pour ça? Oui, la réalisation et l'image démontrent une grande maîtrise, itou pour la direction d'acteurs mais encore? Très agréable à regarder mais le manque de sens altère l'exercice de style et me laisse sur ma faim avec un arrière goût amer. Malgré tout 4 Oscars dont celui du meilleur film.

    Note: 7/10

  • L'Enfer

    9556d47dd455b19a1fba675ee209451c.jpgAvec: Emmanuelle Béart, Karin Viard

    Réalisateur: Danis Tanovic (France)

    Année: 2005

    Drame. Et oui, le titre se justifie pleinement : ce film est un enfer de platitude, de bêtises, de lourdeurs, on s’emmerde ferme et on se demande franchement comment de tels acteurs (Karine Viard , Emma nuelle Béart, Marie Gillain & co) ont pu se fourvoyer dans ce nanar (besoin de thunes ??). A fuir.

    Note: 1/10

  • Les Fantômes de Goya

    4e5084aea6b42e4ae9d34bdbff0e5f1d.jpgAvec: Javier Bardem, Natalie Portman

    Réalisateur: Milos Forman (EU)

    Année: 2007

    Drame / Historique. Ne surtout pas se fier à ce titre trompeur. On n'est bien à l'époque de Goya, en Espagne à la fin du XVIIIe, mais le peintre n'est qu'un prétexte pour une autre histoire, celle de sa muse injustement emprisonnée et torturée par l'Inquisition qui la soupçonne de judaïsme. De là s'ensuivent moult rebondissements auxquels ont s'intéresse difficilement. Certes la mise en scène est plus que soignée, les décors somptueux, les acteurs engagés... manque un souffle d'émotion, de folie, d'imagination. Peut-être ne fallait-il pas nous faire espérer une véritable bio du peintre? Malheureusement l'émotion ne vient pas, le tout est pesant et surligné. L'histoire et l'Histoire sont terribles, certes, mais il ne suffit pas de titiller la corde sensible pour faire un bon film. Mais où est donc passé le Forman de Larry Flint??

    Note: 4/10

  • Calendar Girls

    medium_35586.jpegAvec: Helen Mirren, Julie Walters

    Réalisateur: Nigel Cole (EU)

    Année: 2003 

    Comédie. Au choix: tarte, nul, idiot, mièvre, voilà, c'est ça, mièvre. Encore une comédie de fin d'année anglo-saxonne, creuse et inutile, mais pourquoi suis-je allée voir ce navet ???

    Note: 0/10

  • Klute

    e5e705f3ef09d578bd590b498279bf26.jpgAvec: Donald Sutherland, Jane Fonda

    Réalisateur: Alan J. Pakula (EU)

    Année: 1971

    Policier / Thriller. Film qui a valu l’Oscar de la meilleure actrice à Jane Fonda. Excellent polar qui nous emmène à la suite d’un privé chargé d’enquêter sur la disparition d’un homme bien sous tout rapport… ce qui va le mener à une prostituée jouée par Jane Fonda. Film très « libre » pour l’époque abordant le plaisir de la femme si, si ; avec en toile de fond des écoutes inquiétantes et un privé laconique. Classique incontournable.

    Note: 8/10

  • Mariage à l'italienne

    18944646.jpgActeurs: Sophia Loren, Marcello Mastroianni

    Réalisateur: Vittorio de Sica (Italie)

    Année: 1964

    Comédie dramatique / Romance. Malgré quelques longueurs, ce film n'a pas pris une ride. Belle histoire dépeignant la lâcheté masculine, Mastroianni excelle en dandy dragueur peu courageux tandis que Sophia Loren resplendit pour s'éteindre au fur et à mesure du film, épuisée par ce coureur invétéré. Un couple mythique, Sophia Loren superbe actrice avec un accent napolitain des bas fonds, un scénario très correct avec une mise en scène qui tient la route (sans les effets spéciaux pour le vieillissement et ça marche!). Un petit bonheur de film à voir absolument!

    Note: 9/10

  • Jean-Philippe

    medium_18476556.jpgAvec: Fabrice Luchini, Johnny Halliday

    Réalisateur: Laurent Tuel (France)

    Année: 2006

    Comédie dramatique. Je ne suis sincèrement une fan de Johnny mais j’aime beaucoup Luchini… et je suis étonnamment ressortie fatiguée de Luchini et épatée par Johnny qui s’en tire plus que bien dans son rôle version gros beauf, il est juste et émouvant. Côté scénario par contre ça casse pas trois pattes à un canard, le tout est justement fort boiteux et fini par sombrer totalement dans un méga show, les chansons de Johnny faisant office de scénario – dialogues – mise en scène… plus que bof.

    Note: 3/10

  • Babel

    medium_18659610.jpgAvec: Brad Pitt, Cate Blanchett

    Réalisateur: Alejandro Inarritu (EU)

    Année: 2006

    Drame. Trois histoires, trois pays de cultures radicalement différentes. De très belles images, des acteurs convaincus, une mise en scène maîtrisée et surtout, surtout une grande capacité à filmer le détail, le quotidien. Malgré tout, quelques longueurs, une vision un peu « cliché » de chaque contrée et un scénario finalement trop ambitieux et qui pêche avec une partie japonaise moins bien que les deux autres. Une sorte de Short Cuts mais à la mélo dramatique, le trait est trop forcé à mon goût, rien ne va, les situations sont surlignées, évidemment le couple est en crise avant l’accident, la nounou en situation irrégulière, of course…l’ensemble manque un peu d’optimisme et d’humour, seules les scènes du mariage mexicain apporte de la couleur et la séquence dentaire japonaise un sourire (imaginez maintenant le fantasme des dentistes !). Dernier détail qui à la réflexion ne me plaît pas, mais pas du tout : un certain machisme ambiant, comparaison de trois polices, certes, mais pas une femme dans ce film qui n’ait une responsabilité, les flics, responsables, politiques… sont des hommes ; tandis que les femmes sont une gamine paumée, une nounou, et une femme… blessée, car bien sûr dans ce couple, c’est la femme qui va être touchée… Mitigé. Prix de la mise en scène au Festival de Cannes.

    Note: 6/10

  • Dans la peau de Jacques Chirac

    medium_18614766.jpgAvec: Didier Gustin (voix), Jacques Chirac himself

    Réalisateurs: Michel Royer et Karl Zéro (France)

    Année: 2006

    Documentaire. On peut reprocher le mélange des genres, le tir à vue sur une ambulance (il serait plus courageux de faire la même chose sur Sarko… ou Ségo!), la manipulation par des images choisies…tout ce que vous voudrez, mais on peut y répondre que ce docu - fiction a le mérite d’exister. Et le pire à dire c’est qu’on se fend la poire, oups pardon la pomme ! Et c’est justement là le hic, Chirac sympathique! Affreux mais c’est bien comme ça qu’il en est arrivé là, par contre la Bernadette, elle se prend pas pour la moitié d’une m…et ne s’en tire pas bien du tout au final. Donc c’est terrible, nous sommes tous des cons de voter pour un sagouin pareil, dommage que ce film n’arrive que maintenant… un peu facile tout ça. A voir tout de même. César meilleur documentaire 2007.

    Note: 7/10

  • RAMBAUD Patrick

    Ecrivain français, né à Paris en 1946. Il a écrit une trentaine de livres dont plusieurs parodies. Il a obtenu en 1997, pour La Bataille (Grasset), le Prix Goncourt ainsi que le Grand prix du roman de l'Académie française. Il est élu membre de l'Académie Goncourt en 2008.

    9782253121169.gifLe Chat Botté (2006)

    L'ascension et le rôle de Napoléon dans un Paris à peine sorti de la Révolution. C'est la pagaille la plus complète. Le livre s'ouvre sur la chute de Robespierre et se termine sur le mariage avec Joséphine. Que fait Napoléon pendant cette période... et bien pas grand chose si ce n'est de courir après un poste! L'écrivain nous dépeint le quotidien des parisiens... la famine, la suspicion et les muscadins. Lecture très agréable et instructive... l'histoire à la portée de tous en somme... j'exagère, c'est mieux que cela.

    Note: 7/10

    Editeur: Grasset - Ldp en poche