Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le Dahlia noir

    medium_18669699.jpgAvec: Josh Hartnett, Scarlett Johansson

    Réalisateur: Brian de Palma (EU)

    Année: 2006

    Policier / Thriller / Drame. Adaptation du fameux livre d’Ellroy que j’avoue n’avoir pas lu (jamais été tentée par Ellroy, délit de glauque?). De Palma se plaît à reconstituer les années 50 et cela se ressent, l’image est très belle, le décor impeccable, les robes inspirées (Gilda au hasard)… mais le tout est finalement d’un lisse navrant, les 2 flics beaux comme des camions mais creux comme… ce que vous voudrez! A part ça il manque surtout un scénario, on se perd, il y a trop de personnages, d’intrigues secondaires, méli-mélo improbable et long, de plus en plus long malgré un début très prometteur, dommage! En option pour les mordus d’Ellroy.

    Note: 2/10

  • Fahrenheit 9/11

    medium_18383368.jpgRéalisateur: Michael Moore (EU)

    Année:  2004

    Documentaire. De l'incontournable Michael Moore... bon alors... évidemment passionnant et terrifiant, rien qu'à voir la tête de benêt de Bush quand on lui apprend les attentats du 11 septembre, et bien incroyable mais vrai, il ne bouge pas, tétanisé, ne sachant que faire. Je vous passe les détails, c'est effectivement très instructif sur les relations plus que douteuses entre les familles Bush et Ben Laden, mais, et il y a un mais, Moore aurait gagné à être moins partisan et manipulateur (finalement lui aussi nous prend pour des cons dans une certaine mesure). Certes, c'est sa technique habituelle du rouleau compresseur, sans beaucoup de finesse. J'aurai préféré qu'il développe et explique toutes les informations dont il dispose plutôt que de s'appesantir sur une famille qui a perdu un enfant à la guerre, oui c'est affreux mais inévitable et il s'en sert pour jouer sur la corde sensible, de même lorsqu'il montre une série de clichés des Bush senior ou junior serrant la main de divers saoudiens: il n'est jamais mentionné le nom de ceux-ci (au contraire de tous les américains montrés dans le film), sont-ils tous des terroristes en puissance ou d'affreux hommes d'affaire cyniques ? On ne saura pas mais le principal est de le sous-entendre, de toute façon ils ont tous un turban et voilà. Bref, ce n'est pas un documentaire mais un film de propagande à quelques mois des élections. Pour finir sur le fait qu'il ait obtenu la Palme d'Or à Cannes, suis pas du tout d'accord, c'est dommage, Tarantino s'est servi de Cannes pour faire de la politique... et suis déçue, voilà! Car côté cinématographique, ce film n'a aucune qualité.

    J'ajoute le commentaire d'Olivier M. suite à ma chronique:

    "Pour le film de Moore, tu as un peu raison sur le ton propagandiste et militant de certaines interventions de Moore, mais tu ne soulignes pas la principale qualité du film, et sa force. Celle de rendre avec justesse le véritable visage de cette guerre, celle des bourrins américains engagés à Arab land qui finalement sombrent dans la déception et le chaos. De ces ex lycéens qui hier zonaient chez KFC ou au Mall du coin et qui se retrouvent à intervenir dans les foyers de ces femmes irakiennes, elles se faisant pipi dessus de peur, et eux tiraillés entre l'angoisse de tirer et la terreur de finir égorgés. C'est fort et terrible. Cynique. Rarement une guerre n'aura été aussi hypocrite et vaine, et aussi dévastatrice dans ce beau 21ème siècle et ses conflits civilisationnels. Aucun média à ma connaissance, ni anglais ni français ni autre, n'avait encore exprimé la dimension humaine et tragique de l'épisode Bush contre Saddam".

    Note: 7/10

  • Kill Bill - Volume 2

    medium_18377927.jpgAvec: Uma Thurman, David Carradine

    Réalisateur: Quentin Tarentino (EU)

    Année: 2004

    Action. Ok, en soit ça n’a rien de génial, dialogues moyens, scénario léger… et alors?? Moi j’adore, Uma Thurman est magnifique, les autres acteurs excellents, second degré voir plus, ne pas bouder son plaisir! C’est tout de même moins violent que le premier et il y a plus de dialogues (bon d’accord dans le premier il n’y en avait pas). J’ai même remarqué qu’en moyenne ça plait plus aux filles qu’aux garçons… peut-être parce qu’il y a un phénomène de transposition ? Zigouiller tous les mecs qui nous emmerdent… ah, le pied!!

    Note: 8/10

  • Caché

    ce73d1eaeb9caef43adb0d6193bfea64.jpgAvec: Juliette Binoche, Daniel Auteuil

    Réalisateur: Michael Haneke (France)

    Année: 2005

    Thriller / Drame. Mise en scène dépouillée, angoisse qui s’installe avec des cassettes filmant la vie du couple Auteuil – Binoche. Les scènes sont longues pour que le spectateur ressente le malaise des personnages… bref, rien à redire côté réalisation, c’est impeccable. Idem pour les acteurs et les dialogues. Une fin quelque peu déroutante qui peut gâcher le film pour les terre à terre comme moi qui aiment bien que les choses soient claires! Du grand art… malgré ce côté « moralisateur bon ton » qui m’agace quelque peu. Prix de la mise en scène au Festival de Cannes 2005.

    Note: 8/10

  • The Queen

    medium_18670496.jpgAvec: Helen Mirren, James Cromwell

    Réalisateur: Stephen Frears (GB)

    Année: 2006

    Drame / Historique. Epoustouflant, rien à redire... on aimerait tant que nos réalisateurs exagonaux s'emparent d'un événement politique marquant et fassent de même, mais l'omerta est un sport national... ou une exception française (rayez la mention inutile). C'est tout simplement passionnant, le ton est juste, les acteurs font oublier leur personnage; on a rapidement l'impression de voir la reine et Blair et c'est normal! Film à charge et à décharge, très intéressant de voir les premiers jours de Blair en tant que 1er ministre et ce à l'aulne de son départ. Incontournable. Oscar de la meilleure actrice 2007.

    Note: 10/10

  • J'ai vu tuer Ben Barka

    medium_18454718.jpgAvec: Charles Berling, Simon Abkarian

    Réalisateur: Serge Le Péron (France)

    Année: 2005

    Historique / Drame. Je ne suis sincèrement pas très au fait de cette partie de l’histoire... j’avoue! Le film a le mérite d’être un vrai documentaire fiction porté par de très bons acteurs. L’explication est excellente avec un scénario en trois parties, c’est intelligent, bien ficelé et courageux. Juste un petit bémol pour l’aspect un peu « rigide » parfois dans la diction et la pause des acteurs… est-ce bien grave au regard de la rigueur de ce travail? La République, une fois de plus n’en sort pas grandie. Nécessaire.

    Note: 7/10

  • The Edukators

    medium_18403605.3.jpgAvec: Daniel Brühl, Julia Jenstch

    Réalisateur: Hans Weingartner (Allemagne)

    Année: 2005

    Comédie dramatique. Ovni allemand décalé, déjanté, excellent. Trois jeunes révoltés s'introduisent de nuit dans des villas riches pour y bouleverser l'intérieur: meubles sens dessus dessous, canapé dans la piscine, le tout signé par un énigmatique message : "Le temps des vaches grasses est derrière vous"... un enchaînement improbable va les amener à kidnapper un de ces riches propriétaires. Drôle, décapant, subversif à souhait, j'adore!!

    Note: 8/10

  • Nathalie

    medium_18369294.jpgAvec: Emmanuelle Béart, Fanny Ardant

    Réalisatrice: Anne Fontaine (France)

    Année: 2004

    Drame / Romance. Histoire d'une femme trompée par son mari (banal, je vous l'accorde) et qui paie une... jeune femme pour coucher avec ledit mari (déjà, c'est plus tortueux). Donc, les acteurs sont excellents, ce n'est pas très rythmé, mais finalement on se dit que ça retransmet toute la langueur du personnage principal. En fait en sortant je trouvais ça très bien mais... quoi donc?? C'est subtil, juste, ça ne tombe pas dans les clichés (d'ailleurs elle évite tous les pièges qui étaient possibles), on y repense, ça évolue, très bien, mais... et voilà, je viens de trouver, ça manque tout simplement d'humour. Dans le même registre Sautet était beaucoup plus léger et c'était donc plus sympa à voir au final.

    Note: 7/10

  • Le Parfum

    medium_18653461.jpgAvec: Ben Whishaw, Dustin Hoffman

    Réalisateur: Tom Tykwer (Allemagne, France, Espagne)

    Année: 2006

    Drame / Thriller. Grande audace que d’adapter un tel roman dont je vous conseille vivement la lecture pour ceux-ce qui ne l’ont pas lu (c’est possible?). Le film est fidèle au chef d’œuvre littéraire, les décors bien travaillés, l’acteur inspiré, voilà, ça dure 2h20 est c’est bien long, lisse, surfait… disons scolaire (et puis les rousses teintent en rouge, c’est ridicule) et pas un brin créatif, le film colle au livre et ne trouve pas sa voie. Rien de marquant, aucune émotion dans tout ce fatras. En option.

    Note: 3/10

  • La Maison dans l'ombre

    medium_18448819.jpgAvec: Robert Ryan, Ward Bond

    Réalisateur: Nicholas Ray (EU)

    Année: 1951

    Drame. Un flic violent fatigué par la vie enquête sur un meurtre dans les quartiers sordides. Désavoué par ses supérieurs à cause de ses méthodes agressives, il est muté  dans les montagnes pour débusquer le meurtrier d’une jeune femme... reste à découvrir si vous y tenez vraiment! Ce réalisateur est inconstant... film complètement nul, rien à en tirer.

    Note: 0/10