Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Naissance des pieuvres

    55f25ccacc5f99a25664cddd9359b348.jpgAvec: Pauline Acquart, Louise Blachère

    Réalisatrice: Céline Sciamma (France)

    Année: 2007

    Drame. La réalisatrice filme le quotidien de trois adolescentes, un été comme un autre, l'ensemble est intemporel et se déroule autour d'une piscine ou plutôt de séquences de natation synchronisée puis les vestiaires, le corps, les sentiments.... Cette première oeuvre ne manque pas de qualités, le regard est juste ainsi que les actrices, les scènes de natation très belles. La réalisatrice choisit de se focaliser sur les ados, pas un adulte n'apparaît dans le film ce qui créé un univers quelque peu factice qui n'évite pas les clichés. Il manque un peu de matière à ce film pour tenir sur la longueur. Dans la même veine, "Et toi t'es sûr qui?" de Lola Doillon est plus travaillé et intéressant. Bon début.

    Note: 6/10

  • Quatre étoiles

    medium_18605467.jpgAvec: Isabelle Carré, José Garcia

    Réalisateur: Christian Vincent (France)

    Année: 2006

    Comédie. J’y suis allée gaiement car j’aime beaucoup les acteurs (Carré, Garcia et Cluzet) et j’avais un excellent souvenir de « La Discrète ». Sujet sympathique, décor idyllique, dialogues ciselés, acteurs en grande forme… mais patatras ça ne tient pas la route et c’est bien dommage. Le film s’enlise sur la fin et ça gâche le tout, on ressort avec une impression de grand creux, c’était gentillet et voilà. A voir juste pour le numéro de Cluzet, époustouflant.

    Note: 5/10

  • A l'origine

    19183664_jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20091015_011657.jpgAvec: François Cluzet, Emmanuelle Devos

    Réalisateur: Xavier Giannoli (France)

    Année: 2009

    Drame. D'après une histoire vraie... il faut le préciser car la réalité dépasse la fiction parfois et c'est une histoire totalement loufoque! Un escroc va se retrouver à construire une route pour redynamiser une région. Incroyable et surtout magistralement interpreté par Cluzet, fou et attachant. C'est triste et beau, noir, dingue... et du grand cinéma. Recommandé.

    Note: 8/10

  • Paranoid Park

    e9f7bb2613662ac52387c4dd11e43b96.jpgAvec: Gabriel Nevins, Jake Miller

    Réalisateur: Gus Van Sant (EU)

    Année: 2007

    Drame. Un adolescent à l'origine d'une mort accidentelle: un sujet fort... mais voilà, cela dit, il n'y rien d'autre et ça fait bien peu pour un film. L'acteur fait la même tronche tout le film (moue boudeuse et regard de carpe) tandis que le réalisateur se regarde filmer ce qui nous donne droit à des plans inutilement longs...on s'ennuie très très vite devant ces flashbacks décousus et ces passages au ralenti de gamins sur des skates (à la pelle)... s'il voulait économiser de la pellicule, Gus Van Sant aurait dû faire un court métrage!! Les seuls moments intéressants voire amusants, se passent avec la fameuse Jennifer... pour le reste, c'est de la daube en barre.

    Note: 0/10

  • Le Concert

    19184889_jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20091019_013431.jpgAvec: Mélanie Laurent, Aleksei Guskov

    Réalisateur: Radu Mihaileanu (France)

    Année: 2009

    Comédie dramatique. Idée de départ très louable, un chef d'orchestre russe viré qui se retrouve homme de ménage pour des raisons politiques bien sûr. Bref, par une accumulation de circonstances, il a l'occasion de faire un concert à Paris. Malheureusement la mise en scène dégouline de mièvrerie et aucun cliché ne nous est épargné et cerise sur le pudding avec un final total guimauve. Reste le concert lui-même et le bonheur d'écouter (et non pas de voir) Tchaïkovski. Donc si au moins cela peut faire découvrir cet immense compositeur à quelques-uns... ce sera le seul et unique bénéfice de ce film... oups, pardon, téléfilm.

    Note: 3/10

  • MCKINTY Adrian (Irlande)

    Ecrivain né à Belfast en 1968.

    9782070398782.gifLe Fils de la mort

    Un irlandais "repenti" et donc sous protection doit accepter le marché proposé par les services secrets anglais: intégrer un groupuscule pro-IRA basé aux Etats-Unis. Contexte intéressant puisqu'il s'agit de l'abandon des armes de l'IRA. Malheureusement le roman ne développe pas le contexte historique et se cantonne à l'intrigue somme toute assez foireuse au final. Pas mal fichu mais rien d'extraordinaire. En option.

    Note: 5/10

    Editeur: Gallimard - Folio Policier

  • J'adore Huckabees

    0d05a7d74d5dcf4cd7eaa4b5f5e55103.jpgAvec: Jason Schwartzman, Mark Wahlberg

    Réalisateur: David O. Russell (EU)

    Année: 2005

    Comédie. Ovni américain compilant une sacrée brochette d’acteurs : Dustin Hoffman, Jude Law, Isabelle Huppert (si, si, elle s’est égarée), Naomi Watts… Sinon, pour le sujet… euh, il s’agit de deux « détectives existentiels » embauché par un pauvre paumé et puis… et puis j’ai lâché au bout d’une heure, accablée par un mal de crâne carabiné. J’espérais un petit film décalé et rigolo (type « Human Nature » ou « Eternal sunshine of the spotless mind »), mais non, décalé, certes, mais surtout pédant, idiot, incompréhensible, inintéressant. Pour info je n’ai pas été la seule à quitter la salle déjà peu remplie, non mais !

    Note: 0/10

  • La Maison

    a7da604692e587785a9f88d9422831f4.jpgAvec: Sergi Lopez, Bérénice Bejo

    Réalisateur: Manuel Poirier (France)

    Année: 2007

    Drame. Un film juste, très juste avec des scènes émouvantes et bien vues. Pour avoir  (malheureusement) connu un peu la même situation (mort parents, vente de la maison d'enfance...), les situations sont finement analysées et portées par des acteurs formidables, Sergi Lopez est au sommet de son art. Mais, mais... la seconde partie du film s'essouffle et le film devient long et ennuyeux. Bien dommage car il en ressort un sentiment plus que mitigé... tandis que je suis incapable de me souvenir de la fin... mauvais signe. En option.

    Note: 6/10

  • The Kid Stays in the Picture

    1e2d132e6265d6b386b0bee3786c061a.jpgRéalisateurs: Brett Morgen, Nanette Burstein (EU)

    Année: 2005

    Documentaire. Film retraçant la vie époustouflante de Robert Evans, son irrésistible ascension puis sa chute… Acteur et ensuite producteur de Love Story, Le Parrain, Rosemary’s baby… Le commentaire est fait par l’impétrant soi-même aujourd’hui âgé de 75 ans qui nous raconte ses amis (J. Nicholson, R. Polanski), ses amours (multiples) etc… c’est tout simplement passionnant, quel homme!

    Note: 9/10

  • La Fabrique des sentiments

    e1fca7e34edbc4ce77aeaaf71022387f.jpgAvec: Elsa Zylberstein, Jacques Bonnaffé

    Réalisateur: Jean-Marc Moutout (France)

    Année: 2008

    Comédie dramatique. Elle a la trentaine bien entamée, elle bosse chez un notaire, elle est jolie... et seule, tellement seule qu'elle va participer à une séance de speed dating (quoi, ça vous rappelle quelqu'un ???). Sauf que voilà, tout est négatif, les mecs, des salauds (bon, ok, il y a un fond de vérité), elle, un brin hystérique, puis malade (juste un cancer bénin, m'enfin tout de même), etc... Bref, un bon sujet de départ, une actrice sensible mais ça part en vrille dans la seconde moitié. Et puis merde à la fin rien de positif, à croire que célibataire de 35 ans avec un bon job = situation désespérée, suis ressortie complètement déprimée... bon, ok, suis un peu con d'être allée voir un film pareil ! Très moyen.

    Note: 5/10

  • L'Echange

    18998102.jpgAvec: Angelina Jolie, John Malkovich

    Réalisateur: Clint Eastwood (EU)

    Année: 2008

    Drame / Thriller. Sujet très fort que celui-ci: la perte d'un enfant. Pire ensuite avec l'enfant retrouvé mais qui n'est pas le bon et le combat que va mener cette femme contre la police corrompue de Los Angeles dans les années 30... et c'est une histoire vraie! Eastwood retranscrit cette affaire dans un style classique et didactique. Conséquence on suit bien le drame, on est littéralement effaré par son contenu (tout de même hallucinant), ensuite "émotionné", et oui comment ne pas l'être? Mais mon tout est bien trop long et manque de punch, c'est lisse, trop lisse et quant à Angelina Jolie, belle comme du papier glacé, elle fait son maximum mais son jeu n'est pas suffisamment étoffé pour un tel récit. Moyen mais prenant de par l'histoire elle-même.

    Note: 6/10