Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Films 1-2-3

  • 10e chambre, instants d'audience

    medium_18379372.jpgRéalisateur: Raymond Depardon (France)

    Année: 2004

    Documentaire. Film très intéressant mais il est dommage que l'on n'ait pas les verdicts des derniers prévenus, ceux qui apparaissent à la fin du film. Sans être sexiste, la majorité des prévenus sont des hommes (il n'y a qu'une seule femme artiste complètement déjantée) tandis que du côté juge-procureur ce sont des femmes. Les avocats sont étonnants de nullité, ce sont sûrement des avocats de permanence mais ça fait peur (mauvaise diction, vocabulaire déplorable et j'en passe). Le meilleur avocat est Maître Brémaud que j'ai souvent vu plaider au Tribunal Administratif pour les reconduites à la frontière (dans une vie antérieure, quand j'étais fonctionnaire, si, si) mais elle ne fait pas de permanence et est plutôt agressive, ce qui peut nuire à son client. Au final, un documentaire passionnant sur le quotidien de la justice et ces petits délits, leurs auteurs paumés parfois, sans remords surtout. A voir... très instructif.

    Note: 8/10

  • 11h14

    medium_18396887.jpgAvec: Hilary Swank, Colin Hanks

    Réalisateur: Greg Marks (EU)

    Année: 2004

    Thriller. Film complètement déjanté commençant par un conducteur ivre qui percute un cadavre en passant par un gamin qui perd sa zigounette dans de drôle de circonstances... je vous épargne le reste. Un premier film macabre, grinçant et hilarant! Bons acteurs, rythmé, trash, bien ficelé en somme. A voir... si vous avez le coeur bien accroché, moi j'aime!

    Note: 7/10

  • 12h08 à l'est de Bucarest

    medium_18716386.jpgAvec: Mircea Andreeseu, Teo Corban

    Réalisateur: Corneliu Porumboiu (Roumanie)

    Année: 2007

    Comédie dramatique. Une petite ville de province roumaine à la veille de Noël, seize ans après la Révolution et le départ de Ceausescu. Un journaliste local organise un débat télévisé avec deux habitants pour se rémémorer le fameux jour. Emission qui va partir en vrille avec l'intervention des télespectateurs traitant les invités de menteurs ou d'alcooliques, étaient-ils au bar ou dans la rue en train de faire la révolution?? Original, audacieux, hilarant, un petit bijou que ce film qui réussit à faire rire tout en posant la question de l'interprétation de l'histoire. Décapant. Caméra d'Or à Cannes 2006.

    Note: 10/10

  • 13 Tzameti

    medium_18474082.jpgAvec: Georges Babluani, Aurélien Recoing

    Réalisateur: Gela Babluani (France)

    Année: 2006

    Thriller. Un jeune homme entraîné par hasard dans un cauchemar : un lieu où des malfrats parient sur la vie d’un petit groupe de « joueurs », à la clé un max de pognon et des morts qui s’accumulent et s’entassent au sous-sol. Huis clos masculin intenable, il faut avoir le cœur bien accroché et le voir plutôt dans l’après midi pour réussir à s’endormir (j’ai eu du mal !). Sujet insolite servi par une image en noir et blanc avec des gros plans sur ces « gueules ». Et oui, on est très loin des Bronzés, c’est noir, violent, prenant, du cinéma du vrai! Rien à redire, c’est impeccable et d’ailleurs : Lion du Futur à la Mostra de Venise 2005 et lauréat du Grand Prix du Jury au Festival de Sundance 2006. Ames sensibles s’abstenir, sinon fortement recommandé.

    Note: 10/10

  • 2 Days in Paris

    381d0adf848dfb74be42638bf0f7f494.jpgAvec: Adam Goldberg, Julie Delpy

    Réalisatrice: Julie Delpy (France)

    Année: 2007

    Comédie / Romance. Le film concentre et met bout à bout tous les clichés possibles et imaginables. L'idée de départ est pourtant intéressante, je vous l'accorde: une française vivant à NY avec un vrai ricain, enfin plutôt un vrai new-yorkais (obsédé par l'hygiène) passent deux jours à Paris. Malheureusement tout y passe, les parents prolos et graveleux, les chauffeurs de taxi racistes, les apparts parisiens pourris et pleins de "moisissures", les relations ex-amis-amants très franchouillardes, id est ambigües à souhait (ben oui, quoi, on est libérés)... Il y a tout de même quelques scènes cocasses, des dialogues travaillés mais compiler les clichés ne peut tenir lieu de scénario, le film n'est pas désagréable mais de plus en plus agaçant sur la longueur et la fin guimauve au possible. Il a cependant un défaut américain qui sera ici un avantage: voyez la bande annonce, vous aurez vu le film.

    Note: 3/10

  • 21 Grammes

    medium_18370254.jpgAvec: Sean Penn, Benicio Del Toro

    Réalisateur: Alejandro Inarritu (EU)

    Année: 2004

    Drame. Vu avec ma sister et son homme, on est tous d'accord: mal de crâne assuré!! Construit sur trop de flashback, ça passe du coq à l'âne, fatiguant à suivre, on finit par se détacher totalement des personnages (même si les acteurs sont tous très bien), on ne s'intéresse pas à l'intrigue, c'est lourd, long, ennuyeux. D'ailleurs l'intrigue, ou plutôt l'histoire, est plus que tirée par les cheveux, manipulation des sentiments (avec un brin de moral, chouette alors)... si tant est que l'on rentre dans le film! Conclusion: fortement déconseillé, je ne comprends vraiment pas les louanges du Masque et la Plume (cinématographiquement correct??).

    Droit de réponse, ou plutôt avis complémentaire en total désaccord de Ghislaine & Andreas qui ont bien aimé justement ce découpage de flashback, empêchant le mélo de prendre le dessus (j'essaie de retranscrire objectivement même si je ne suis pas d'accord!)... ce qui m'a empêché moi (et 3 autres acolytes, donc 4 contre 2) de rentrer dans le film et de m'intéresser aux personnages. Donc on va être sympa, passe de nul à moyen...

    Note: 4/10

  • 24 City

    19061093.jpgAvec: Joan Chen, Zhao Tao

    Réalisateur: Jia Zhang Ke (Chine)

    Année: 2009

    Comédie dramatique. La fermeture d'une usine vue à travers huit personnages. Entre vrai et faux documentaire car certains sont des acteurs et les rôles sont totalement écrits... et c'est là que le bât blesse. Un vrai documentaire aurait évité les effets de style. Et oui, l'impression de voir un cinéaste se regardant filmer, avec des effets cinématographiques dignes des intellos européens. Par exemple: un personnage parle et puis on entend sa voix mais l'écran est noir... ça doit être pour faire plus vrai mais comme il fait ça à chaque témoignage ça devient con (oui, l'effet de répétition est un genre propre à la comédie et non au documentaire!). Conclusion de la matière réelle, témoignage de l'évolution de la Chine mais un ennui profond, agacement permanent, me suis rarement autant em.... et pourtant le sujet m'intéresse beaucoup!! Restent des images très belles de la destruction de l'usine... justement quand il ne met plus en scène ses personnages. Enervant.

    Note: 3/10

  • Les 3 jours du Condor

    271273154.jpgAvec: Robert Redford, Faye Dunaway

    Réalisateur: Sydney Pollack (EU)

    Année: 1975

    Thriller. Adaptation du très bon bouquin de James Grady, dont je vous conseille la lecture, histoire d'espionnage sur fond de Watergate. Un agent d'une sous-section obscure de la CIA va se retrouver traqué par... des agents de la CIA! Rythme échevelé, suspens, rebondissements, touche sensuelle avec la sublime Faye Dunaway. Tous les ingrédients sont là et surtout mis en scène par un Sydney Pollack au mieux de sa forme servi par d'excellents acteurs, que demander de plus? Un film d'une facture classique, devenu une référence.

    Note: 8/10

  • 36 Quai des Orfèvres

    medium_18395119.jpgAvec: Daniel Auteuil, Gérard Depardieu

    Réalisateur: Olivier Marchal (France)

    Année: 2004

    Policier. Après un très bon premier film (Gangters), Olivier Marchal récidive dans le polar avec une excellente distribution et le retour de Depardieu dans un vrai rôle de composition où il donne toute sa mesure, salaud qu'il joue à merveille. Rien à redire, dur, noir, rythmé, sans compassion, très-très bon film tout simplement. Conseillé.

    Note: 8/10

  • 4 mois, 3 semaines, 2 jours

    0ec9622016cddb85bfbfa5f3e273ab8d.jpgAvec: Anamaria Marinca, Laura Vasiliu

    Réalisateur: Christian Mungiu (Roumanie)

    Année: 2007

    Drame. Exceptionnel. Un quasi documentaire tellement les actrices et les scènes sont vraies. Dans un climat de suspens, le réalisateur filme avec justesse une situation difficile et évite le manichéisme facile; il a l'intelligence de ne pas filmer ses personnages comme des victimes; tandis qu'il choisit de souligner l'inconscience et l'égoïsme d'une des deux jeunes filles (on a envie de lui coller des baffes malgré le contexte!). Des séquences impeccables tel ce dîner auquel elle est obligée d'assister, on a envie de s'enfuir avec elle tellement les convives sont pesants. Seul bémol sur le plan du foetus... était-il nécessaire, du moins qu'il soit aussi long? Pas sûr. Ce film reste difficile à voir pour une femme... peut-être à cause de ce plan. Palme d'or 2007. A voir absolument.

    Note: 10/10

  • Les 55 jours de Pékin

    651879335.jpgAvec: Charlton Heston, Ava Gardner

    Réalisateur: Nicholas Ray (EU)

    Année: 1963

    Historique / Drame / Guerre. Pékin en 1900, la révolte des Boxers. Une grande fresque s'appuyant sur un évènement crucial de l'histoire de Chine: la guerre que les Boxers, soutenus par l'impératrice Ci Xi, vont mener contre les étrangers. Un film qui a très bien vieillit, excellents décors (le film a été tourné à Madrid), une bonne mise en scène avec des batailles grandioses, une histoire d'amour pas trop tarte (ah, la belle Ava!), d'excellents acteurs qui fument et boivent à tout va (serait-ce possible dans une grande production hollywoodienne aujourd'hui? J'en doute). Ok, ok, l'impératrice et ses généraux n'ont pas grand chose de chinois et la dernière scène est un peu guimauve, pas grave. Seul bémol, sur le plan historique, le contexte initial est mal retranscrit car la révolte se fait à l'origine contre les missionnaires et le film occulte la dimension religieuse et les milliers de chinois chrétiens massacrés. Les étrangers sont présentés comme les victimes courageuses et résistantes et la fin du film prône leur victoire, passant sous silence les "nettoyages" violents qui vont avoir lieu ensuite... mais bon, ça date de 63, ne l'oublions pas!

    Note: 7/10

  • Le 7e ciel

    medium_le-septieme-ciel_200142.jpgAvec: Danielle Darrieux, Paul Meurisse

    Réalisateur: Raymond Bernard (France)

    Année: 1958

    Comédie. Danielle Darrieux est transformée en veuve bienfaitrice qui tue ses prétendants pour mieux les dépouiller. C'est amusant, enlevé, cynique et nous avons Paul Meurisse en prime, que demander de plus?

    Note: 7/10

  • 7h58 ce samedi-là

    e3b15d384c8e7e9e6ccb8e1a2845686d.jpgAvec: Philip Seymour Hoffman, Ethan Hawke

    Réalisateur: Sydney Lumet (EU)

    Année: 2007

    Thriller / Drame. Un sujet de film original : le braquage de la bijouterie familiale par deux frères. L’action va tourner au drame et la famille sera décimée. A 83 ans, Lumet signe un film extraordinaire, suspens, action, manipulation et rebondissements sont au rendez-vous. Un thriller noir exceptionnel. Attention chef d’œuvre.

    Note: 10/10

  • Les 7 jours

    18954839.jpgAvec: Ronit Elkabetz, Albert Illouz

    Réalisateurs: Ronit et Shlomi Elkabetz (Israël, France)

    Année: 2008

    Comédie dramatique. Israël dans les années 90. Une famille enterre un des siens et, respectant la tradition, s'enferme durant 7 jours pour commémorer le défunt. Ce huis-clos va être l'occasion d'un règlement de compte sans pareil dans cette nombreuse fratrie... ce qui est d'ailleurs un peu compliqué à suivre pour le spectateur, à chaque plan, un nouveau personnage qu'il faut situer dans la famille. Passé ce fouillis des personnages et aussi des querelles intestines, nous avons une première scène qui donne le ton entre tragique et burlesque, une mise en scène sensible et intelligente, des acteurs exceptionnels (les femmes sont magnifiques), des dialogues rudes et justes. Un vrai bonheur de cinéma... ce qui n'est pas si fréquent par les temps qui courent. A voir absolument.

    Note: 10/10

  • 99 F

    645dc8b9293afb0674a19c058108784b.jpgAvec: Jean Dujardin, Jocelyn Quivrin

    Réalisateur: Jan Kounen (France)

    Année: 2007

    Comédie. Je n'avais pas vraiment goûté le bouquin... et d'ailleurs je ne m'en souviens pas bien. Passons au film, Dujardin est hilarant et impressionnant de mimétisme, l'image impec, le rythme endiablé et la coco incontournable. Les répliques fusent, les situations cocasses amusent et la critique anti-pub excelle (sans finesse aucune, je vous le concède). Malheureusement, oups, au deux tiers du film ça dérape, le tout part en sucette, le réalisateur semble s'être pris les pieds dans le tapis (trop de coco, de parano, d'intello??)... et c'est bien dommage car ça gâche le film et on s'ennuie ferme sur la fin, ça devient bête et méchant. Raté!

    Note: 5/10