Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Films H-I

  • Inception

    19476654.jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20100713_043910.jpgAvec: Leonardo DiCaprio, Marion Cotillard

    Réalisateur: Christopher Nolan (EU, GB)

    Année: 2010

    Science fiction / Thriller. Une idée supérieurement intelligente servant de base à un scénario supérieurement bien ficelé, interprété par des super acteurs dans des rôles de super espions évidemment supérieurement intelligents! (enfin, ça c'était l'objectif!). Vous aviez rêvé d'un super film d'action teinté d'une pointe de science fiction qui innove et révolutionne le genre... et non! Au réveil, une sacrée gueule de bois, mon tout se veut tellement supérieurement astucieux que l'on se perd, c'est prétentieux, pédant, lourd, indigeste et sans un zeste d'humour!  En lieu et place, je conseille de revoir les bon vieux James Bond, pas de surprise mais que du bonheur!

    Note: 0/10

  • In the Air

    19184235_jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20091016_125053.jpgAvec: George Clooney, Anna Kendrick

    Réalisateur: Jason Reitman (EU)

    Année: 2010

    Comédie. Attirée par les critiques positives, bien que sceptique... j'y suis tout de même allée , bien mal m'en a pris! Dès le générique, j'aurais dû me méfier car ce sont des clichés aériens de différentes villes... et cette présentation était finalement très parlante: ce film n'est qu'un ramassis de clichés. Le scénario est d'une pauvreté effarante (un diet scénar?), les scènes dignes du plus mauvais (et les américains sont les meilleurs à ce niveau donc ça devient abyssal de connerie). Rien à en tirer, nul, convenu, idiot, bête et méchant, j'ai tenu à peine une heure avant de courir vers la sortie prendre l'air... le vrai! Pourtant j'avais bien aimé ses deux précédents films...

    Note: 0/10

  • Invictus

    19187639_jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20091022_073349.jpgAvec: Morgan Freeman, Matt Damon

    Réalisateur: Clint Eastwood (EU)

    Année: 2010

    Historique / Biopic. Peu après l'élection de Mandela à la présidence de l'Afrique du Sud, le pays accueille la coupe du monde de rugby tandis que l'équipe nationale enchaîne les défaites. Un sujet en or, historiquement très intéressant, un réalisateur au fait de sa gloire, des acteurs engagés et irréprochable... mais... quoi? Le film tient presque du documentaire, il est nécessaire mais il manque un petit je ne sais quoi pour pimenter mon tout bien lisse et un peu plan plan, trop de bons sentiments?

    Note: 7/10

  • In the Loop

    19182247_jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20091013_115418.jpgAvec: James Gandolfini, Peter Capaldi

    Réalisateur: Armando Iannucci (GB)

    Année: 2009

    Comédie. Iannucci imagine les dessous peu glorieux qui ont mené au vote de la guerre en Irak et surtout des relations entre british et américains... c'est tout simplement décoiffant!! Le pire étant qu'il se serait approché de près de la réalité... bref, du véritable politiquement incorrect comme nos amis les grands-bretons savent le faire sur des sujets d'actualité. Mon tout est servi par des acteurs impecs, j'adore même si c'est assez déprimant sur le fond, je vous le concède...

    Note: 9/10

  • Half Nelson

    3a672521b017048df0fbe1deefae6b71.jpgAvec: Ryan Gosling, Shareeka Epps

    Réalisateur: Ryan Fleck (EU)

    Année: 2007

    Drame. L’acteur est formidable et le film a récolté moult prix (Prix du jury au Festival américain de Deauville), l’histoire intéressante, émouvante, la réalisation prenante (caméra à l’épaule)… il manque un petit quelque chose tout de même. L’ensemble dénonce beaucoup, montre le quotidien avec réalisme et sans fioriture mais ne peut s’empêcher de sombrer dans les bons sentiments. Tout cela est un peu trop lisse et l’ennui pointe son nez vers la fin. Très prometteur pour un premier film.

    Note: 7/10

  • Head-on

    medium_18381985.jpgAvec: Sibel Kekilli, Birol Ünel

    Réalisateur: Fatih Akin (Allemagne, Turquie)

    Année: 2004

    Drame. Histoire de deux paumés qui se trouvent par hasard et ne vont plus se quitter. Prenant, violent, drôle... l'ensemble à toute allure entre l'Allemagne et Istanbul. Bref un film magnifique sur la déchéance avec des acteurs éblouissants, au passage très instructif sur la société turco-allemande. Ours d'Or à Berlin totalement justifié. A VOIR, c'est obligatoire!

    Note: 10/10

  • Le Héros de la famille

    medium_18699304.jpgAvec: Gérard Lanvin, Catherine Deneuve

    Réalisateur: Thierry Klifa (France)

    Année: 2006

    Comédie dramatique. Des paillettes en veux-tu en voilà pour un scénario en pacotille. Clichés, longueurs, pathos, tout le monde il est un peu méchant mais surtout très gentil au fond. C'est niais à souhait malgré une brochette d'acteurs impressionnante. Une comédie bien à la française, en toc. Vain et inutile.

    Note: 0/10

  • L'Heure d'été

    1354715996.jpgAvec: Juliette Binoche, Charles Berling, Jérémie Renier

    Réalisateur: Olivier Assayas (France)

    Année: 2008

    Drame. Une maison familiale, la mort de la mère et le passé resurgit avec quelques petits secrets inavoués. Et surtout les oeuvres du grand oncle (enfin je crois, je ne sais plus, quelle importance d'ailleurs!), bref des toiles prêtées par le Musée d'Orsay, voilà le seul intérêt du film. De bons acteurs, mais un scénario plutôt pauvre. Un film assez plat au final, ni désagréable, ni enthousiasmant, c'est lisse, assez distant car on ne s'attache pas aux personnages. Il n'en reste pas grand chose, j'aurais préféré un documentaire sur les artistes dont les oeuvres sont visibles dans le film. Moyen moins.

    Note: 4/10

  • L'Heure zéro

    e64efd5349b19d4284cc253ba7347763.jpgAvec: Danielle Darrieux, François Morel 

    Réalisateur: Pascal Thomas (France)

    Année: 2007

    Policier. S'attaquer à l'adaptation d'un roman d'Agatha Christie peut-être risqué: la preuve est faite par Pascal Thomas.... qui partait pourtant avec des atouts de premier choix: une intrigue intéressante, une pléiade d'acteurs, une jolie maison en Bretagne, très bien filmée d'ailleurs. Au résultat nous avons un film qui a du mal à commencer, ensuite c'est pas mal puis plouf, ça retombe, la mise en scène s'enlise et le dénouement est indigeste. Mon tout est interprété par des acteurs en petite forme à l'exception de Danielle Darrieux, toujours exceptionnelle et des seconds rôles, impeccables. Raté... au final, un téléfilm gentillet sans plus.

    Note: 3/10

  • A History of Violence

    medium_18449721.jpgAvec: Viggo Mortensen, Maria Bello

    Réalisateur: David Cronenberg (EU)

    Année: 2005

    Thriller. De David Cronenberg qui est loin d’être mon réalisateur préféré depuis « Crash ». Alors… c’est pas mal, mais c’est très loin de mériter le battage médiatique qui le porte aux nues. Côté réalisation, pas de problème, c’est rythmé, les acteurs sont à la hauteur, le sujet itou… mais côté scénario ça pêche pas mal malgré un bon début. Je trouve que ça ne tient tout simplement pas la route, autant les personnages secondaires sont travaillés, autant les personnages principaux ne sont qu’esquissés, sans une réelle analyse psychologique suite à cette violence (surtout pour le père et le fils)… dommage. Il nous reste quand même, mesdemoiselles ce cher Viggo, ouah… pas à dire, miam miam!! Moyen.

    Note: 5/10

  • The Holiday

    medium_18689024.jpgAvec: Cameron Diaz, Kate Winslet

    Réalisatrice: Nancy Meyers (EU)

    Année: 2006

    Comédie / Romance. De la guimauve en barre, et ce, pendant plus de 2h, avis aux amateurs!

     

    Note: 0/10

  • Hollywoodland

    medium_18684067.jpgAvec: Ben Affleck, Diane Lane

    Réalisateur: Allen Coulter (EU)

    Année: 2006

    Thriller / Drame. Imaginez un peu: la reconstitution des années 50 à Hollywood, les secrets et autres connexions mafieuses, des personnages mythiques, du suspens... tant de matière à exploiter pour se retrouver avec un Brody au regard désespéramment vide, le pire vient quand il doit faire sembler de réfléchir, jouer le mec intelligent quoi, et là, c'est abyssal. La mise en scène est d'une mécanique implacable alternant avant / après meurtre, aucune surprise, rien de rien, c'est froid, voire glacé... et je n'ai même pas eu le courage de rester jusqu'au bout tellement fatiguée de tant de nullité, même pas eu envie de savoir qui l'avait tué finalement... on s'en fout! Seule Diane Lane s’en tire honorablement.

    Note: 1/10

  • L'Homme aux cent visages

    L%27HOMME%20AUX%20CENT%20VISAGES.jpgAvec: Vittorio Gassman, Dorian Gray

    Réalisateur: Dino Risi (Italie)

    Année: 1959

    Comédie. Histoire d'un homme qui justement raconte ses diverses arnaques et entourloupes à un inconnu qui a essayé de l'arnaquer (vous suivez?). La mise en scène suit ce récit entrecoupé de flashbacks comme autant de sketchs plus ou moins inspirés. L'ensemble est agréable à regarder mais décousu. Sympathique mais mineur.

    Note: 5/10

  • Un Homme dans la foule

    medium_unhommedanslafoule.jpgAvec: Andy Griffith, Patricia Neal

    Réalisateur: Elia Kazan (EU)

    Année:  1957

    Comédie dramatique. Idée géniale et scénario très moderne pour l'époque: un taulard passe dans une radio locale et fait un tabac. Il devient un animateur vedette, convaincu d'un réel pouvoir sur le peuple (moutons disciplinés)... sa chute n'en sera que plus dure. Beaucoup aimé, l'acteur est formidable, très, très bien. Commentaire de Kazan sur ce film: "On a dit que le film était dirigé contre Nixon, contre Eisenhower et contre le big business. Eh bien! c'est vrai, c'était en effet contre eux que le film était dirigé. Je pense que le public américain s'est reconnu dans le film. Je l'ai montré comme un agrégat de pantins ridicules qu'on peut mener par le bout du nez où l'on veut."

    Note: 10/10

  • L'Homme que j'ai tué

    663710513.jpgAvec: Phillips Holmes, Nancy Carroll

    Réalisateur: Ernst Lubitsch (EU)

    Année: 1932

    Drame. Unique mélodrame de Lubitsch qui connut un échec commercial à sa sortie. Tourné entre les deux guerres et adapté d'une pièce française, ce film permet à Lubitsch de retrouver ses racines allemandes et de développer un discours pacifiste à l'aube de la seconde guerre mondiale. Un soldat français ayant tué un soldat allemand est hanté par son souvenir. Ne trouvant pas de réconfort en Dieu, il ira rechercher la famille de cet homme... pour finalement prendre sa place. Sujet grave et périlleux, le style a vieilli, la mise en scène est théâtrale, le sentiment antimilitariste bien appuyé avec une très belle scène de soldats recueillis à Notre-Dame pour fêter le 1er anniversaire de l'Armistice... et la caméra qui s'attarde sur toutes ces épées étincelantes et prêtes à resservir! Un film trop optimiste compte tenu de la suite des évènements mais courageux pour l'époque. A découvrir.

    Note: 7/10

  • Hors de prix

    medium_18685984.jpgAvec: Audrey Tautou, Gad Elmaleh

    Réalisateur: Pierre Salvadori (France)

    Année: 2006

    Comédie. Sujet intéressant, première scène extra, l'ensemble est bien filmé, les acteurs ok… Le tout est charmant et entraînant, on regrette cependant une certaine superficialité: le luxe est critiqué mais les personnages principaux restent vus dans leur aspect positif et leurs états d’âmes ne sont pas analysés. La fin est attendue et moralisatrice, c'est bien dommage.

    Note: 6/10

  • Il ne faut jurer de rien

    e1d003e5c7da0bf7adc2a7294f55f729.jpgAvec: Gérard Jugnot, Jean Dujardin

    Réalisateur: Eric Civanyan (France)

    Année: 2005

    Comédie. Belle brochette d’acteurs pour ce marivaudage, adaptation d’une pièce d’Alfred de Musset, excusez du peu! Justement, on est un peu loin de la finesse de Musset et c’est bien dommage car les acteurs sont sympathiques, le décor pas mal du tout, itou pour les costumes, bref la réalisation pêche et plombe le tout. Au final, une bonne série télé, plutôt enlevée, divertissante mais qui s’essouffle un peu sur la fin. Mention spéciale à la baronne de Mantes, désopilante!

    Note: 5/10

  • Immortel (ad vitam)

    medium_18372121.jpgAvec: Linda Hardy, Thomas Kretschmann

    Réalisateur: Enki Bilal (France)

    Année: 2004

    Science-fiction. De mémoire je crois que j'avais bien aimé "Bunker Palace Hotel", mais là... pour commencer je n'aime pas du tout le mélange acteurs-images de synthèse, ça ne fonctionne pas du tout. Ensuite, et bien c'est très esthétique mais on ne réussit vraiment pas à s'intéresser aux personnages (pas de scénario?... non pas de scénario), dialogues complètement plats. Impossible de retranscrire mais les dialogues correspondent trop à l'univers BD et ne passent pas en  film (comme ce ne sont pas tous des humains, l'expression est détachée conclusion nous aussi !). Pour finir l'histoire est un peu naïve (voire prépubère?) avec ce monde en perdition et des personnages caricaturaux (vilaine bébête toute rouge et méchante en plus), les méchants sont vraiment affreux, l'héroïne très belle avec ses larmes bleues... bref pas mon dada. Conclusion: déconseillé... sauf si vous aimez les ovnis... ou si vous êtes un adolescent boutonneux!

    Note: 3/10

  • Imposture

    fce0f4650e4eaa4b9203ee98c2d8b007.jpgAvec: Patrick Bouchitey, Laetitia Chardonnet

    Réalisateur: Patrick Bouchitey (France)

    Année: 2005

    Drame / Thriller. Etonnante histoire d’un écrivain raté qui va finir par voler le livre d’une de ses élèves et la séquestrer au passage. Rythmé, astucieux, intelligent, fin, j’ai beaucoup aimé ce film, excellente surprise (pas obligatoirement réservé aux dévoreurs de bouquins !). Et sans dévoiler la fin inattendue, voici la dernière phrase magnifique : « En lui reprenant tout, elle lui donne beaucoup »… à voir pour comprendre, très, très bien.

    Note: 8/10

  • Indigènes

    medium_18653665.jpgAvec: Jamel Debbouze, Samy Naceri

    Réalisateur: Rachid Bouchareb (France)

    Année: 2006

    Guerre / Historique / Drame. Inutile de vous rappeler le sujet compte tenu du tapage médiatique ! Beaucoup aimé malgré une dernière partie qui s’égare un peu et s’enlise. Le réalisateur évite les clichés mélange l’arabe et le français, une grande partie est sous titrée et ne surcharge pas de scènes de guerre « gores », scènes qui s’enchaînent habilement sans répétition. Nécessaire. Prix d'interprétation masculine à Cannes.

    Note: 8/10