Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Films U à V

  • Le Vilain

    19181960_jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20091012_034635.jpgAvec: Albert Dupontel, Catherine Frot

    Réalisateur: Albert Dupontel (France)

    Année: 2009

    Comédie. Un braqueur en cavale finit par aller se planquer chez sa mère et revient après 20 ans d'absence. Je n'avais pas vu le précédent film de Dupontel... là, on rentre dans son univers sur les chapeaux de roues avec une course poursuite improbable. Le tout s'enchaîne à bon rythme et c'est franchement poilant. Catherine Frot est extra en maman bigote et tarte. Loufoque, incorrect... en un mot délicieux!!

    Note: 8/10

  • Very Bad Trip

    19109118.jpgAvec: Bradley Cooper, Ed Helms

    Réalisateur: Todd Phillips (USA)

    Année: 2009

    Comédie. Titre assez mal choisi, il aurait fallu traduire tout simplement le titre original « The Hangover » qui est plus qu’explicite. Quatre copains partent à Las Vegas pour l’enterrement de vie de garçon de l’un des leurs, et ce doit être, comme il se doit, mémorable. Bingo, ça l’est tellement que le lendemain, ils ne se souviennent plus de rien et que le marié manque à l’appel. De là, ça part dans tous les sens et à fond les manettes pour le retrouver. Du grand n’importe quoi sur fond de drogue, alcool, jeux et tout ce qui est illicite de préférence. Des trouvailles improbables misent en scène sur un rythme endiablé, c’est rocambolesque et extrêmement drôle. Ne pas louper le générique de fin jusqu’au bout, attention ça décoiffe !! Si après ça vous êtes encore de mauvaise humeur… faut consulter c’est sûr !

    Note: 8/10

  • Villa Amalia

    19051681.jpgAvec: Isabelle Huppert, Jean-Hugues Anglade

    Réalisateur: Benoît Jacquot (France)

    Année: 2009

    Drame. J'avoue très mal connaître l'oeuvre de Benoît Jacquot mais j'avais un excellent souvenir d'A tout de suite, j'aime bien Isabelle Huppert... j'y suis donc allée direct. Et ce fût fatal... d'ennui. Je n'ai pas tenu le choc, je suis partie au bout d'une heure... Une femme trompée plaque tout et là, début du calvaire, le spectateur va suivre pas à pas cette fuite en avant... à regretter qu'elle ne se jette pas par la fenêtre ! Terrifiant de froideur, impossible de s'attacher au personnage, elle peut bien aller où elle veut, je m'en tamponne le coquillard non mais!

    Note: 0/10

  • A Very British Gangster

    18778592.jpgAvec: Dominic Noonan

    Réalisateur: Donal McIntyre (GB)

    Année: 2007

    Documentaire. Fascinante cette plongée dans la pègre made in Manchester. Sauf que là, on n'est plus chez Scorsese ou Coppola... et pourtant on s'y croirait. Mais tout est vrai et ça donne des frissons dans le dos. Impuissance de la police et surtout présence impressionnante de ce mafieux, Dominic Noonan. Il aura fallu trois ans au réalisateur pour mener à bien son entreprise et nous livrer un film passionnant. Grand Prix du Festival de Cognac. A voir.

    Note: 8/10

  • Vivement dimanche

    18870860_vign.jpgAvec: Fanny Ardant, Jean-Louis Trintignant

    Réalisateur: François Truffaut (France)

    Année: 1983

    Policier. Une femme et son amant son assassinés. Le mari fait un suspect n°1 idéal et décide de mener sa propre enquête avec sa secrétaire. Un style lent qui instaure le suspens, scénario à tiroir allant de rebondissement en rebondissement mais la mise en scène est un peu lente voire laborieuse, pas mal de longueurs. Film tourné en noir et blanc en hommage aux vieux polars américains des années 50. Intéressant, certes, mais pas trop ma tasse de thé, malgré la présence de Fanny Ardant.

    Note: 5/10

  • Valse avec Bachir

    18947036.jpgAvec: Ari Folman, Ori Sivan,

    Réalisateur: Ari Folman (Israël, France, Allemagne)

    Année: 2008

    Documentaire / Animation / Guerre. Un coup de poing dans le ventre, voilà ce que l'on ressent en sortant de la séance. Un docu-animé sur la guerre du Liban et en effet, il semble que c'était la seule manière de traiter ce sujet. Aucune fausse note, les images sont très bien traitées, le sujet amené intelligemment, l'absurdité de la guerre explose dans ce quotidien de soldats à peine sortis de l'adolescence. Rien à Cannes, c'est étonnant, la faute à Satrapi? J'ai bien aimé Persépolis mais là je dis quelle conne, passer à côté d'un tel film! A voir absolument... en étant en forme!

    Note: 10/10

  • L'Un contre l'autre

    209458876.jpgAvec: Matthias Brandt, Victoria Trauttmansdorff

    Réalisateur: Jan Bonny (Allemagne)

    Année: 2008

    Drame. La dérive d'un couple, elle le ne le supporte plus, le méprise et se met à le frapper. Il endure les coups par amour. Un tango noir, sans concession ni rémission possible. Sujet difficile très bien traité, dialogues ciselés, scènes tellement justes que le film oscille vers le documentaire. Un bémol pour quelques longueurs et peut-être une absence d'optimisme qui rend le film éprouvant pour le spectateur. Un premier film très prometteur. A voir... en étant en forme!

    Note: 8/10

  • La Vengeance dans la peau

    452124867ea0668ba60e57bb9bc47f52.jpgAvec: Matt Damon, Julia Stiles

    Réalisateur: Paul Greengrass (EU)

    Année: 2007

    Action / Thriller / Espionnage. Au fur et à mesure, cette trilogie ne fait plus que s'inspirer du personnage de Ludlum, Jason Bourne, plutôt que d'adapter les romans (ce qui était le cas du meilleur volet, soit le premier: "La Mémoire dans la peau"). Cette fois-ci, Matt Damon reprend du service pour se venger. Film d'action, voire sur-actif avec des scènes de bagarres tellement rapides et "scolaires"...qu'on s'ennuie ferme. Pourtant ça commençait bien avec une scène dans un hall de gare époustouflante, malheureusement le reste du film n'est pas à la hauteur. Voilà, tout cela est terriblement studieux, voire besogneux, basique, aucun humour, rien, des flash back récurrents (pour être sûr que le spectateur lambda ait bien suivi l'histoire fort compliquée au demeurant). Il est tellement parfait le Bourne, qu'il court, vole, tape, tue...le tout en réfléchissant, of course. D'ailleurs il cogite tellement qu'il a des états d'âmes (si, si, il a le temps!), ben oui quoi, il tue mais ce n'est pas bien, vous voyez le tableau?? Ridicule.  Durant les fameuses scènes de castagne, j'étais tellement dans le film que je songeais qu'au moins dans James Bond, on se marre, c'est clairement improbable, machiste, cynique, mais au moins on sait à quoi s'attendre !! En plus il est beaucoup moins sexy que James (quelque soit le James, Connery ou Craig, miam), il se prend la tête, l'a pas un brun d'humour, au secours!!! Mais apparemment le public lambda en redemande, la salle a applaudi à la fin du film, j'en suis restée baba... comme quoi...

    Note: 4/10

  • Le Vent se lève

    medium_18649233.jpgAvec: Cillian Murphy, Padraic Delaney, Liam Cunningham

    Réalisateur: Ken Loach (GB)

    Année: 2006

    Palme d’or fleuve avec pour cadre le combat des irlandais dans les années 20.

    Un peu complexe pour l’amateur d’histoire irlandaise, le film s’attache à l’action d’un petit groupe, en particulier deux frères…c’est classique, bien filmé, bien mis en scène, bien joué…mais voilà, manque l’émotion, le truc qui fait the chef d’œuvre…Mitigé, je l’ai vu il y a un moment et il n’en reste pas grand chose.

    Note: 5/10

  • Vera Drake

    medium_18397932.jpgAvec: Imelda Staunton, Phil Davis

    Réalisateur: Mike Leigh (GB)

    Année: 2005

    Film bardé de prix mérités: Lion d'Or et Prix d'interprétation à Venise.

    L'histoire d'une faiseuse d'ange dans les années 50 en Grande Bretagne, issue du milieu ouvrier.

    Poignant, prenant, sobre et efficace. Actrice principale exceptionnelle...film dur et magnifique.

    Du grand Mike Leigh. A voir absolument: chef d'oeuvre?

    Note: 9/10 

     

  • La Vérité nue

    medium_18457822.jpgAvec: Kevin Beacon, Colin Firth, Alison Lohman

    Réalisateur: Atom Egoyan (Etats-Unis)

    Année: 2005

    Adaptation d’un roman noir de Rupert Holmes (2004), l’action se situe dans les années 50 et dépeint un tandem de stars du petit écran, tandem qui éclate suite à la découverte d’un cadavre dans leur suite.

    Habilement ficelé, pas mal de suspens, le film retrace très bien l’époque, luxe drogue et paillettes sont au rendez-vous (même si c’est un peu « lisse »). Acteurs exceptionnels, tandem qui marche à merveille : Keavin Beacon qui bénéficie enfin d’un rôle à sa mesure et Colin Firth, impeccable (déjà formidable dans « La Jeune fille à la perle »), bémol pour la journaliste peu convaincante (un peu trop tapisserie, blonde quoi !). Pourquoi pas?

    Note: 7/10

  • La Vérité ou presque

    804895da3143b46ca6fa60f811ae6578.jpgAvec: Karin Viard, André Dussollier

    Réalisateur: Sam Karmann (France)

    Année: 2007

    Comédie dramatique. Un film très dans l’air du temps, sorte de vaudeville, marivaudage sympathique avec des acteurs qu’on aime bien et qui s’amusent, c’est agréable à regarder, bien écrit mais l’intrigue n’est pas à la hauteur et fini par lasser. « Presque » un bon film.

    Note: 5/10

  • La Vérité sur Bébé Donge

    medium_la-verite-sur-bebe-donge_199231.jpgAvec: Danielle Darrieux, Jean Gabin

    Réalisateur: Henri Decoin (France)

    Année: 1952

    Drame. Adaptation d’un roman de Georges Simenon paru en 1940. Jean Gabin incarne un industriel au succès florissant, cynique, coureur de jupons. Il épouse finalement Bébé qui s’attendait à une histoire d’amour pleine de romantisme. La jeune fille naïve va désenchanter rapidement et finira par empoisonner ce mari volage. Un couple qui fonctionne à merveille, des acteurs au sommet, servis par un scénario ciselé et des dialogues épatants : « Les femmes, c’est comme les affaires, il y a celles qu’on a du premier coup et les autres qu’il faut attendre »…Chef d’œuvre.

    Note: 10/10

  • Vers le sud

    medium_18456388.jpgAvec: Charlotte Rampling, Karen Young

    Réalisateur:  Laurent Cantet (France)

    Année: 2006

    Laurent Cantet: réalisateur étonnant et inclassable;

    La misère sentimentale confrontée à la misère…tout court. Sujet aventureux, traité avec délicatesse et réalisme, soulignant cette quête plus affective que sexuelle des ces abîmées de la vie (là, je prends des risques, j’entends déjà une copine plus âgée me dire qu’à 50 ans la vie commence…);

    Le film se déroule lentement au rythme de ces journées « exotiques ». Servi par des actrices magnifiques et formidables (Charlotte Rampling excelle depuis « Sous le Sable ») amoureuse du même éphèbe (et on les comprend….il est zublime !!!!!!).

    Seule interrogation : l’action se situe à Haïti à la fin des années 70 mais le choix aurait pu se porter sur le Sénégal de nos jours… Recommandé.

    Note: 8/10 

     

  • La Vie est un miracle

    medium_18377678.2.jpgAvec: Slavko Stimac, Vesna Trivalic

    Réalisateur: Emir Kusturica (France, Serbie)

    Année: 2004

    Inconditionnelle de ce réalisateur et de son univers complètement loufoque et déjanté. Amour impossible sur fond de guerre…personnages attachants, rythme effréné, ça dure 2h30 ou plus mais on ne voit pas le temps passer. Bref, à voir absolument.

    Note: 10/10

  • Une vieille maîtresse

    1dbb17af528fc3fd4dc1ee9da3a64fc0.jpgAvec: Asia Argento, Fu'ad Ait Aattou

    Réalisatrice: Catherine Breillat (France)

    Année: 2007

    Drame. Dès le début ça commence mal: vue sur Paris, Hôtel de Ville avec en dessous cette petite phrase sybilline: "1835 - au temps de Choderlos de Laclos"...aïe, pas léger comme référence, lourdaud comme approche...il faut être à la hauteur! Et non, loin de là, les textes sont travaillés, certes, mais le couple ne fonctionne pas et ne fait passer aucune émotion. Tout cela est d'un plat, d'un froid et d'un ennui profond, c'est redoutable! Je n'ai pas tenu le choc: une heure et me suis enfuie, impossible de s'intéresser à ce film, sans compter quelques scènes ridicules, j'avais envie de me marrer tellement c'était con! Ce film est une insulte à l'oeuvre de Barbey d'Aurevilly dont je vous recommande la lecture des Diaboliques. Pathétique, à éviter.

    Note: 0/10

  • Le Vieux jardin

    25c23a83ba5f289e924d57f64fe06a20.jpgAvec: Yum Jung-ah, Jin-hee Ji

    Réalisateur: Im Sang-soo (Corée du sud)

    Année: 2007

    Drame. Corée, 1980, émeutes civiles violemment réprimées par l'armée qui vient de prendre le pouvoir. Un activiste socialiste doit se cacher avant d'être finalement arrêté et emprisonné 17 ans. A sa sortie, il se souvient de ce moment de refuge. Construit en flash back, le film décrit cette période avec poésie à travers la rencontre amoureuse des deux personnages. Grande qualité visuelle, excellents acteurs, malheureusement le dernier quart part presque sur une autre histoire et casse l'homogeneité et rend ce beau film long et ennuyeux sur la fin.

    Note : 7/10

  • Le Village

    medium_18384726.jpgAvec: Brice Dallas Howard, Joaqin Phoenix, Adrien Brody

    Réalisateur: M. Night Shyamalan (Etats-Unis)

    Année: 2004

    Je dois être particulièrement idiote compte tenu des critiques dithyrambiques sur ce film...que j'ai trouvé long, emmerdant au possible, tiré par les cheveux, invraisemblable, impossible de s'intéresser à l'histoire ou aux personnages...en un mot: con, voilà, j'assume!

    Note: 0/10

  • Violence des échanges en milieu tempéré

    85bf0016b85ea5ad00d8b3b9a0536e46.jpgAvec: Jérémie Renier, Laurent Lucas

    Réalisateur: Jean-Marc Moutout (France)

    Année: 2004

    Comédie dramatique. Vu par Thalie & Alex, leur impression: et non ce n'est pas un remake de "Ressources Humaines", donc assez original dans l'approche du milieu professionnel, arrive à faire ressortir un intérêt pour la vie quotidienne d'un jeune cadre consultant. Démontre comment les choses les plus quotidiennes peuvent avoir des conséquences à court ou long terme (si j'ai bien retranscrit ce que m'a dit Alex). Pour Thalie: super et réaliste. On peut conclure par: allez le voir!

    Note: 8/10

  • Le Violent

    medium_ti_violent2.jpgAvec: Humphrey Bogart, Gloria Grahame

    Réalisateur: Nicholas Ray (EU)

    Année: 1950

    Drame. Bogart joue un scénariste très nerveux, soupçonné de meurtre, interprétation nickel, ambigu à souhait. Surprise, bon suspens, ça tient parfaitement la route. Pour les cinéphiles, à voir absolument.

    Note: 7/10