Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

états-unis

  • A Bout de course

    19089594.jpgAvec:  Christine Lahti, River Phoenix

    Réalisateur: Sydney Lumet (EU)

    Année: 1988

    Comédie dramatique. Un couple d’anciens militants ayant commis un attentat sont en fuite depuis vingt ans… avec leurs deux garçons. Les garçons grandissant, la fuite perpétuelle devient difficile, surtout sur le plan scolaire. Une course poursuite haletante et magnifiquement filmée. Lumet ne s’attaque pas tant à l’aspect politique de l’acte à l’origine de la situation qu’à l’explosion d’une famille rattrapée par le temps et la réalité. Bouleversant, sur le fil, scénario impeccable, acteurs itou, un grand réalisateur aux manettes, attention, chef d’œuvre !

    Note: 10/10

  • L'Affaire Cicéron

    medium_affichette.jpgAvec: James Mason, Danielle Darrieux

    Réalisateur: Joseph L. Mankiewicz (EU)

    Année: 1952

    Espionnage. Film basé sur des faits réels, l'affaire Cicéron est la plus fameuse histoire d'espionnage de la Seconde Guerre mondiale. Mankiewicz prend beaucoup de liberté avec les faits ce qui n'empêche pas son film d'être formidable. L'ensemble se passe à Ankara à la fin de la guerre, un espion anglais va livrer des informations capitales à l'ennemi germanique et se faire doubler par une belle contesse polonaise. Rocambolesque, inventif, excellent film, interprétation impeccable. Un classique incontournable.

    Note: 10/10

  • Chloe

    19219894_jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20100104_114425.jpgAvec: Julianne Moore, Liam Neeson

    Réalisateur: Atom Egoyan (EU)

    Année: 2010

    Drame. Etonnant remake d'un film français "Nathalie" d'Anne Fontaine: une femme persuadée que son mari la trompe va embaucher une professionnelle. Beaucoup plus soft bien sûr, la prostituée se transforme en escort girl aux allures d'étudiante. Le film tient son intérêt dans les deux actrices assez troublantes. Mais la réalisation reste bien lisse et froide pour un sujet aussi sulfureux. Correct mais sans plus.

    Note: 6/10

  • In the Air

    19184235_jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20091016_125053.jpgAvec: George Clooney, Anna Kendrick

    Réalisateur: Jason Reitman (EU)

    Année: 2010

    Comédie. Attirée par les critiques positives, bien que sceptique... j'y suis tout de même allée , bien mal m'en a pris! Dès le générique, j'aurais dû me méfier car ce sont des clichés aériens de différentes villes... et cette présentation était finalement très parlante: ce film n'est qu'un ramassis de clichés. Le scénario est d'une pauvreté effarante (un diet scénar?), les scènes dignes du plus mauvais (et les américains sont les meilleurs à ce niveau donc ça devient abyssal de connerie). Rien à en tirer, nul, convenu, idiot, bête et méchant, j'ai tenu à peine une heure avant de courir vers la sortie prendre l'air... le vrai! Pourtant j'avais bien aimé ses deux précédents films...

    Note: 0/10

  • Invictus

    19187639_jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20091022_073349.jpgAvec: Morgan Freeman, Matt Damon

    Réalisateur: Clint Eastwood (EU)

    Année: 2010

    Historique / Biopic. Peu après l'élection de Mandela à la présidence de l'Afrique du Sud, le pays accueille la coupe du monde de rugby tandis que l'équipe nationale enchaîne les défaites. Un sujet en or, historiquement très intéressant, un réalisateur au fait de sa gloire, des acteurs engagés et irréprochable... mais... quoi? Le film tient presque du documentaire, il est nécessaire mais il manque un petit je ne sais quoi pour pimenter mon tout bien lisse et un peu plan plan, trop de bons sentiments?

    Note: 7/10

  • Le Nombre 23

    18710993_jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20061227_034520.jpgAvec: Jim Carrey, Virginia Madsen

    Réalisateur: Joel Schumacher (EU)

    Année: 2007

    Thriller. Walter, a une vie paisible jusqu'à ce que sa femme lui offre une étrange livre pour son anniversaire "le Nombre 23'. A sa lecture, il perd bien et devient obsédé par ce chiffre et le contenu du roman. Tout va de mal en pis jusqu'à ce que légnime se résolve. Pas trop mal ficelé, un bon Jim Carrey... ce film donne cependant une grande impression de vacuité / inutilité (rayez la mention inutile), même s'il n'est pas désagréable à regarder. L'ensemble est d'autant plus plombé par une fin bien politiquement correcte et neuneu (comprendre américaine). En option.

    Note: 4/10

  • Les Bienfaits de la colère

    18437848_jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20050713_022603.jpgAvec: Joan Allen, Kevin Costner

    Réalisateur: Mike Binder (EU)

    Année: 2004

    Comédie / Romance. Comédie américaine grinçante où l’on voit des acteurs (connus de surcroît) fumer et se saouler, c’est tellement rare qu’il faut aller voir le film rien que pour ça! Sinon, un Kevin Costner délicieux, un réalisateur - acteur jouant un vieux dragueur sur le retour franchement drôle, et Joan Allen est tout bonnement... impressionnante. On ne coupe à la petite morale finale américaine, obligatoire, normal, mais bon… c’est très bien!

    Note: 7/10

  • FAWER Adam (EU)

    Ecrivain né en 1970 à New-York.

    9782757800058.gifImprobable (2005)

    Un vrai bon polar bien moderne qui mêle science-fiction et courses poursuites. Suite à une énième crise d'épilepsie, David, joueur de poker invétéré, accepte de suivre un traitement médical expérimental. Entre médecin ripoux, espions en tous genres, on se balade du Traité de mécanique céleste au démon de Laplace en passant par un cours sur les probabilités et autres théories philosophiques... si, si... donc on ne peut éviter l'aspect lourd et indigeste de ces théories expliquées (vulgarisées) aux néophytes dans un polar ce qui donne des pages pompeuses et agaçantes. Malgré cela le polar tient bien la route et se dévore d'une traite.

    Note: 8/10

    Editeur: Points Thriller

  • Sauvez le tigre

    19209364_jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20091207_054548.jpgAvec: Jack Lemmon, Jack Gilford

    Réalisateur: John G. Avildsen (EU)

    Année: 1972

    Drame. Le quotidien de Harry, la cinquantaine, patron d'une maison de prêt-à-porter. Au bord de la faillite, il fait le point sur sa vie et revoit ses années de jeunesse quand il était soldat et toutes les horreurs de la guerre. Quelques heures de sa vie avec une fuite en avant vertigineuse, une amertune palpable portée par une Jack Lemmon exceptionnel dont ce fût le meilleur rôle - Oscar du Meilleur Acteur. Peinture intéressante de l'Amérique des années 70, entre petites combines et présence de la Mafia. Un grand film triste.

    Note: 9/10

  • PADGETT Abigail (EU)

    Ecrivaine américaine née en 1942, Abigail Padgett est une ancienne enquêtrice judiciaire pour le comté de San Diego, Californie. Elle travaille maintenant comme avocate pour les personnes ayant des troubles mentaux. Elle a une passion pour la préservation du désert et pour les cultures indigénes d’amérique.

    9782743615864.gifPetite tortue (1995)

    Une enquête de Bo Bradley, assistante de service social au service de protection de l'enfance de San Diego. Apparemment le 5e opus de la série. L'intérêt réside dans le côté culturel avec cet enfant maya qui a échappé à un empoisement. Pour le reste, pas mal fichu, bon rythme, il est polar bien classique sans grand suspens mais sympathique. Pour les amateurs du genre. 

    Editeur: Rivages Noir

  • Paranoid Park

    e9f7bb2613662ac52387c4dd11e43b96.jpgAvec: Gabriel Nevins, Jake Miller

    Réalisateur: Gus Van Sant (EU)

    Année: 2007

    Drame. Un adolescent à l'origine d'une mort accidentelle: un sujet fort... mais voilà, cela dit, il n'y rien d'autre et ça fait bien peu pour un film. L'acteur fait la même tronche tout le film (moue boudeuse et regard de carpe) tandis que le réalisateur se regarde filmer ce qui nous donne droit à des plans inutilement longs...on s'ennuie très très vite devant ces flashbacks décousus et ces passages au ralenti de gamins sur des skates (à la pelle)... s'il voulait économiser de la pellicule, Gus Van Sant aurait dû faire un court métrage!! Les seuls moments intéressants voire amusants, se passent avec la fameuse Jennifer... pour le reste, c'est de la daube en barre.

    Note: 0/10

  • J'adore Huckabees

    0d05a7d74d5dcf4cd7eaa4b5f5e55103.jpgAvec: Jason Schwartzman, Mark Wahlberg

    Réalisateur: David O. Russell (EU)

    Année: 2005

    Comédie. Ovni américain compilant une sacrée brochette d’acteurs : Dustin Hoffman, Jude Law, Isabelle Huppert (si, si, elle s’est égarée), Naomi Watts… Sinon, pour le sujet… euh, il s’agit de deux « détectives existentiels » embauché par un pauvre paumé et puis… et puis j’ai lâché au bout d’une heure, accablée par un mal de crâne carabiné. J’espérais un petit film décalé et rigolo (type « Human Nature » ou « Eternal sunshine of the spotless mind »), mais non, décalé, certes, mais surtout pédant, idiot, incompréhensible, inintéressant. Pour info je n’ai pas été la seule à quitter la salle déjà peu remplie, non mais !

    Note: 0/10

  • The Kid Stays in the Picture

    1e2d132e6265d6b386b0bee3786c061a.jpgRéalisateurs: Brett Morgen, Nanette Burstein (EU)

    Année: 2005

    Documentaire. Film retraçant la vie époustouflante de Robert Evans, son irrésistible ascension puis sa chute… Acteur et ensuite producteur de Love Story, Le Parrain, Rosemary’s baby… Le commentaire est fait par l’impétrant soi-même aujourd’hui âgé de 75 ans qui nous raconte ses amis (J. Nicholson, R. Polanski), ses amours (multiples) etc… c’est tout simplement passionnant, quel homme!

    Note: 9/10

  • L'Echange

    18998102.jpgAvec: Angelina Jolie, John Malkovich

    Réalisateur: Clint Eastwood (EU)

    Année: 2008

    Drame / Thriller. Sujet très fort que celui-ci: la perte d'un enfant. Pire ensuite avec l'enfant retrouvé mais qui n'est pas le bon et le combat que va mener cette femme contre la police corrompue de Los Angeles dans les années 30... et c'est une histoire vraie! Eastwood retranscrit cette affaire dans un style classique et didactique. Conséquence on suit bien le drame, on est littéralement effaré par son contenu (tout de même hallucinant), ensuite "émotionné", et oui comment ne pas l'être? Mais mon tout est bien trop long et manque de punch, c'est lisse, trop lisse et quant à Angelina Jolie, belle comme du papier glacé, elle fait son maximum mais son jeu n'est pas suffisamment étoffé pour un tel récit. Moyen mais prenant de par l'histoire elle-même.

    Note: 6/10

     

  • Le Dahlia noir

    medium_18669699.jpgAvec: Josh Hartnett, Scarlett Johansson

    Réalisateur: Brian de Palma (EU)

    Année: 2006

    Policier / Thriller / Drame. Adaptation du fameux livre d’Ellroy que j’avoue n’avoir pas lu (jamais été tentée par Ellroy, délit de glauque?). De Palma se plaît à reconstituer les années 50 et cela se ressent, l’image est très belle, le décor impeccable, les robes inspirées (Gilda au hasard)… mais le tout est finalement d’un lisse navrant, les 2 flics beaux comme des camions mais creux comme… ce que vous voudrez! A part ça il manque surtout un scénario, on se perd, il y a trop de personnages, d’intrigues secondaires, méli-mélo improbable et long, de plus en plus long malgré un début très prometteur, dommage! En option pour les mordus d’Ellroy.

    Note: 2/10

  • Fahrenheit 9/11

    medium_18383368.jpgRéalisateur: Michael Moore (EU)

    Année:  2004

    Documentaire. De l'incontournable Michael Moore... bon alors... évidemment passionnant et terrifiant, rien qu'à voir la tête de benêt de Bush quand on lui apprend les attentats du 11 septembre, et bien incroyable mais vrai, il ne bouge pas, tétanisé, ne sachant que faire. Je vous passe les détails, c'est effectivement très instructif sur les relations plus que douteuses entre les familles Bush et Ben Laden, mais, et il y a un mais, Moore aurait gagné à être moins partisan et manipulateur (finalement lui aussi nous prend pour des cons dans une certaine mesure). Certes, c'est sa technique habituelle du rouleau compresseur, sans beaucoup de finesse. J'aurai préféré qu'il développe et explique toutes les informations dont il dispose plutôt que de s'appesantir sur une famille qui a perdu un enfant à la guerre, oui c'est affreux mais inévitable et il s'en sert pour jouer sur la corde sensible, de même lorsqu'il montre une série de clichés des Bush senior ou junior serrant la main de divers saoudiens: il n'est jamais mentionné le nom de ceux-ci (au contraire de tous les américains montrés dans le film), sont-ils tous des terroristes en puissance ou d'affreux hommes d'affaire cyniques ? On ne saura pas mais le principal est de le sous-entendre, de toute façon ils ont tous un turban et voilà. Bref, ce n'est pas un documentaire mais un film de propagande à quelques mois des élections. Pour finir sur le fait qu'il ait obtenu la Palme d'Or à Cannes, suis pas du tout d'accord, c'est dommage, Tarantino s'est servi de Cannes pour faire de la politique... et suis déçue, voilà! Car côté cinématographique, ce film n'a aucune qualité.

    J'ajoute le commentaire d'Olivier M. suite à ma chronique:

    "Pour le film de Moore, tu as un peu raison sur le ton propagandiste et militant de certaines interventions de Moore, mais tu ne soulignes pas la principale qualité du film, et sa force. Celle de rendre avec justesse le véritable visage de cette guerre, celle des bourrins américains engagés à Arab land qui finalement sombrent dans la déception et le chaos. De ces ex lycéens qui hier zonaient chez KFC ou au Mall du coin et qui se retrouvent à intervenir dans les foyers de ces femmes irakiennes, elles se faisant pipi dessus de peur, et eux tiraillés entre l'angoisse de tirer et la terreur de finir égorgés. C'est fort et terrible. Cynique. Rarement une guerre n'aura été aussi hypocrite et vaine, et aussi dévastatrice dans ce beau 21ème siècle et ses conflits civilisationnels. Aucun média à ma connaissance, ni anglais ni français ni autre, n'avait encore exprimé la dimension humaine et tragique de l'épisode Bush contre Saddam".

    Note: 7/10

  • Kill Bill - Volume 2

    medium_18377927.jpgAvec: Uma Thurman, David Carradine

    Réalisateur: Quentin Tarentino (EU)

    Année: 2004

    Action. Ok, en soit ça n’a rien de génial, dialogues moyens, scénario léger… et alors?? Moi j’adore, Uma Thurman est magnifique, les autres acteurs excellents, second degré voir plus, ne pas bouder son plaisir! C’est tout de même moins violent que le premier et il y a plus de dialogues (bon d’accord dans le premier il n’y en avait pas). J’ai même remarqué qu’en moyenne ça plait plus aux filles qu’aux garçons… peut-être parce qu’il y a un phénomène de transposition ? Zigouiller tous les mecs qui nous emmerdent… ah, le pied!!

    Note: 8/10

  • La Maison dans l'ombre

    medium_18448819.jpgAvec: Robert Ryan, Ward Bond

    Réalisateur: Nicholas Ray (EU)

    Année: 1951

    Drame. Un flic violent fatigué par la vie enquête sur un meurtre dans les quartiers sordides. Désavoué par ses supérieurs à cause de ses méthodes agressives, il est muté  dans les montagnes pour débusquer le meurtrier d’une jeune femme... reste à découvrir si vous y tenez vraiment! Ce réalisateur est inconstant... film complètement nul, rien à en tirer.

    Note: 0/10

  • King Kong

    medium_18460429.jpgAvec: Naomi Watts, Jack Black

    Réalisateur: Peter Jackson (Nouvelle-Zélande, EU)

    Année: 2005

    Action / Fantastique / Aventures. Pas vu… et je n’irai pas le voir, donc commentaires de quelques chroniqueurs du soir.

    Olivier: « Bon, pour le King Kong, pas grand-chose à dire: on y va pour voir la Bête en super-réalisme-effets-spéciaux-en-veux-tu-en-voilà et on n’est pas déçu ; pour la Belle (Naomi Watts) aussi et là, il faudra que King Kong m’explique, je trouve qu’elle manque un peu de chaleur, la Belle, tellement qu’elle se fait voler la vedette par Adrien Brody, plus sexy (c’est pas peu dire pour moi…). En ce qui concerne la réalisation, la mise en place est laborieuse ; heureusement l’animal fait beaucoup de bruit et on se réveille au bout d’une heure pour admirer ses galipettes dinosauresques et autres bestioles dégoulinantes ; on se rendort juste un petit peu, heureusement on connaît la fin : silencieuse (la chute), assez réussie ».

    Adrien: « Quant à King Kong, nul n'est besoin de l'exécuter, même si le pauvre finit mal comme chacun sait... ce film est une bénédiction pour qui aime les grosses machines américaines et affectionne les débauches d'effets spéciaux... et puis confronter King Kong à de charmantes bêbêtes telles que tyrannosaures, diplos et autres monstruosités bavantes et rampantes est quand même une chouette idée!! Le début est véritablement réussi et la peur vient aussi lentement que sûrement... La partie new-yorkaise, dans le genre "un gorille dans la ville", est aussi pas mal. Naomi Watts, enfin, est aussi irrésistible qu'Adrien Brody est irréprochable, de même que le salaud du film dont j'ai oublié le nom... vade retro...».

    Note: 6/10

  • Dans la brume électrique

    19070274.jpgAvec: Tommy Lee Jones, John Goodman

    Réalisateur: Bertrand Tavernier (EU)

    Année: 2009

    Policier / Thriller. De nombreuses références pour ce film noyé dans la brume de la Louisiane qui sert de décor à Tavernier. Des images sublimes, une atmosphère poisseuse, un casting sans faute, un flic torturé attachant. Oui Tavernier a de grandes qualités de réalisateur et a su étonnamment "attraper" la mentalité régnante. Malheureusement ça pêche sérieusement côté scénario: un polar sans dénouement et une enquête qui s'enlise dans le bayou, conséquence inévitable: des longueurs terribles et un sentiment de gâchis profond, dommage.

    Note: 6/10