Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

grande-bretagne

  • The Proposition

    19195317_jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20091106_041358.jpgAvec: Guy Pearce, Emily Watson

    Réalisateur: John Hillcoat (Australie, GB)

    Année: 2005

    Western / Drame / Policier. L'Australie, fin du XIXe, les colons venus civiliser le bush australien... mais quelques blancs sont eux-mêmes des criminels et se cachent dans les montagnes. Suite à un deal avec le Capitaine du coin, un homme devra tuer son aîné pour épargner son cadet. Un film âpre à l'image de ces paysages rougeoyants magnifiques, aucune concession ni angélisme quant au comportment des colons vis à vis des aborigènes. Violent, porté par une musique superbe, un scénario aux petits oignons, des acteurs parfaits... du grand art, rien à redire. J'aime.

    Note: 10/10

  • In the Loop

    19182247_jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20091013_115418.jpgAvec: James Gandolfini, Peter Capaldi

    Réalisateur: Armando Iannucci (GB)

    Année: 2009

    Comédie. Iannucci imagine les dessous peu glorieux qui ont mené au vote de la guerre en Irak et surtout des relations entre british et américains... c'est tout simplement décoiffant!! Le pire étant qu'il se serait approché de près de la réalité... bref, du véritable politiquement incorrect comme nos amis les grands-bretons savent le faire sur des sujets d'actualité. Mon tout est servi par des acteurs impecs, j'adore même si c'est assez déprimant sur le fond, je vous le concède...

    Note: 9/10

  • Les Noces rebelles

    19027676.jpgAvec: Kate Winslet, Leonardo DiCaprio

    Réalisateur: Sam Mendès (US, GB)

    Année: 2009

    Drame. L'histoire d'amour puis de désamour d'un couple américain dans les années 50 ou comment tenter de s'échapper au conformisme ambiant. Le film porte sur le couple Winslet / DiCapro qui fonctionne à merveille et nous emporte dans cette lente désagrégation. Les décors sont soignés, les seconds rôles travaillés, des scènes fortes. Quelques longueurs ou langueurs et une fin ratée avec 10 mn en trop, ceci ne gâche cependant pas la qualité de ce film... américain! Un petit regret quant à la mise en scène un peu lisse, le film est sans surprise... et avec peu d'humour (pas trop en demander tout de même, c'est un film américain je vous le rappelle). Et puis il bien dommage qu'ils aient traduit le titre en français, cela perd tout son sens.

    Note: 7/10

  • Casino Royale

    d49a3cd23d0b62d425e5b21930d39c32.jpgAvec: Daniel Craig, Eva Green

    Réalisateur: Martin Campbell (EU,GB)

    Année: 2006

    Espionnage / Action. Loin, très loin des derniers "James" devenus mièvres et métrosexuels. Retour à l’œuvre de Fleming (dont je vous conseille la lecture, sympathique… me rappelle m’être fait attrapée en 3e, en cours de grec, scotchée par ma lecture, pas vu le prof s’avancer vers le fond!), bref un retour aux sources avec un Bond… blond! Plus sobre, viril, musclé (miam)… et vulnérable. Secondé par une espionne sublime (enfin juste sublime parce que son jeu, quoi, moi jalouse?) ; scénario bien ficelé, bon rythme, impec, malgré des cascades invraisemblables, je dis oui à ce James là ! Recommandé.

    Suite à ma chronique, voici le commentaire d'Emilien, pas du tout d'accord avec moi :

    Je dois te dire pour ma part que je n'ai pas eu le même jugement de Casino Royale que toi :-) En fervent amateur de Ian Fleming, il est vrai que j'ai souvent eu du mal à retrouver, dans les diverses adaptations sur grand écran, l'ambiance subtile, classieuse et les intrigues bien ficelées de bons romans d'espionnage qui avaient fait le succès de cet auteur (sauf peut-être avec "Bons Baisers de Russie", "Goldfinger" et "l'Homme au Pistolet d'Or"?). D'autant plus déçu que "Casino Royale les Eaux", un de ses premiers romans, offrait matière à un superbe film, pour peu que le réalisateur ait voulu un peu s'écarter des niaiseries à grand spectacle qui nous ont été servies depuis bien longtemps. Hélas, comme pour les autres, le choix a été vite fait de cacher derrière une débauche d'effets spéciaux, de cascades, (de pub) et de gadgets invraisemblables, un scénario d'une pauvreté accablante, dont seul le titre se rapprocherait de l'œuvre de Fleming. Après avoir lu un certain nombre de critiques plus encourageantes dans la presse, je suis donc sorti bien déçu de ce film... certes divertissant, mais tellement lourd et invraisemblable (le "self-défibrillateur" providentiel dans la boîte à gants... La cruche de service qui comme par hasard arrive au bon moment pour plugger le petit fil qui manquait...c'est quand même le summum). Côté acteurs, je suis d'accord sur l'intérêt d'un J Bond plus mâle et pour cela Daniel Craig offre une alternative appréciable (même si quelques années plutôt, dans les versions des années soixante, il aurait plutôt incarné le méchant Russe!), en revanche la pauvreté du rôle d'Eva Green est à la hauteur du personnage en lui même... Dire qu'elle a osé affirmer dans une interview qu'elle comptait "incarner une nouvelle image moins "objet" de la James BOND girl"... Hélas, il ne suffit pas de le dire, chère amie... En l'occurrence, elle n'a vraiment pas peur du ridicule sur ce coup là. Pourtant, des films comme " la Mémoire dans la peau" prouvent qu'il y a encore une place pour les films d'espionnage conciliant action, intrigue et réalisme... Alors pourquoi un tel gâchis?!

    Note: 7/10

  • Match Point

    medium_18451305.jpgAvec: Scarlett Johansson, Jonathan Rhys-Meyer

    Réalisateur: Woody Allen (EU, GB)

    Année: 2005

    Comédie. Un film de Woody... sans Woody!! L’histoire d’un Rastignac de nos jours dans la très recherchée british society. Du très bon Woody comme on les aime, avec de très bons acteurs et une superbe Scarlett Johansson (décidément, quelle actrice !). Je suis quelque peu réservée sur la fin, bâclée à mon goût et pas vraiment à la hauteur du reste du film… mais ne soyons pas bégueule, on passe un très bon moment. Bien.

    Note: 7/10

  • Le Dernier Roi d'Ecosse

    medium_18737350.jpgAvec: Forest Whitaker, Gillian Anderson

    Réalisateur: Kevin Macdonald (GB)

    Année: 2007

    Drame / Historique / Biopic. Inspiré d'un roman, ce film dépeint le passage en Ouganda d'un jeune médecin sous le règne dictatorial d'Idi Amin Dada dans les années 70. Ayant lu un livre sur ce régime, j'ai été assez aidée quant aux faits et surtout à la paranoïa et à la folie du Dernier Roi d'Ecosse ainsi qu'il s'était lui-même baptisé. Un film fort et extrêment bien construit, Whitaker habite son personnage et mérite amplement l'Oscar qui lui a été décerné. Pour mémoire, un documentaire sur Amin Dada réalisé par Barbet Schroeder est à voir.

    Note : 10/10

  • Chéri

    19072600.jpgAvec: Michelle Pfeiffer, Rupert Friend

    Réalisateur: Stephen Frears (GB)

    Année: 2009

    Romance. Des décors sublimes pour cette adaptation d'un roman de Colette qui navigue dans l'univers des cocottes de la grande époque. Servi par d'excellents acteurs, des dialogues savoureux tout en piques et une Michelle Pfeiffer magnifique, face à Kathy Bates exceptionnelle, face à face féminin très juste. Fort plaisant à regarder, certes, mais malgré tout il manque un petit quelque chose... tout cela est trop sage, lisse et fait pâle figure au souvenir des Liaisons Dangereuses, véritable chef d'oeuvre.

    Note: 7/10

  • Les Chiens de paille

    19182512_jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20091013_042806.jpgAvec: Dustin Hoffman, Susan George

    Réalisateur: Sam Peckinpah (GB)

    Année: 1971

    Drame / Thriller. David et Amy quittent les Etats-Unis pour trouver un peu de repos dans les Cornouailles. Sur place ils embauchent des ouvriers pour réparer la toiture du garage.  Une tension s'installe, un double jeu, l'alcool et la vie locale en huis-clos vont mener à une explosion de violence sans limite. Fort, bouleversant, interdit à sa sortie en Angleterre, ce film n'a pas pris une ride et dérange toujours autant, un film qui marque et dont les scènes s'ancrent dans la mémoire. Du grand art.

    Note: 10/10

  • Chronique d'un scandale

    medium_18739715.jpgAvec: Cate Blanchett, Judi Dench

    Réalisateur: Richard Eyre (GB)

    Année: 2007

    Drame. Amitié de deux profs dans un lycée de banlieue en Grande Bretagne... et scandale d'une histoire amoureuse entre la jeune prof et un ado. L'amitié va réveler la jalousie, la solitude et la névrose de la prof "aînée"; le film tient sur la prestation des deux actrices qui emportent le film. Bon scénar... quelque peu classique tout de même, et des longueurs. Pour les actrices, on pardonne les bémols.

    Note : 6/10

  • Les Promesses de l'ombre

    b756b2870b2eafe693e7c63dba10c313.jpgAvec: Viggo Mortensen, Vincent Cassel, Naomi Watts

    Réalisateur: David Cronenberg (EU, GB)

    Année: 2007

    Thriller / Drame. Plongée dans la mafia russe londonienne, c'est noir de noir, ouf, la blondeur de Naomi Watts éclaire ces bas-fonds. Le casting est impeccable, le vieil homme impressionnant, Mortensen toujours à se damner... seul hic: des mafieux russes qui parlent anglais entre eux, la langue est la limite de ce film, ça ne marche pas, ils n'ont pas l'air plus russes que je suis suédoise. Sinon, côté scénario, pas mal mais sans plus, un peu trop prévisible, quelques longueurs et une fin qui n'est pas à la hauteur. A part ça? Et bien, c'est violent, trop à mon goût, d'ailleurs maintenant pour les films de Cronenberg, je ferme les yeux, j'attends que ça se passe, j'entends des pafs et autres ahhh...bon, ok, pour la scène des bains, j'ai gardé un oeil ouvert histoire de mater les fesses de Viggo, miam, miam... oups je m'égare. Donc au final, un film correct de bonne facture, certes, mais sans plus.

    Note: 7/10

  • L'Interprète

    d1fd7a849b988d3cad7e22f0d69c0315.jpgAvec: Nicole Kidman, Sean Penn

    Réalisateur: Sydney Pollack (GB, EU)

    Année: 2005

    Thriller. Franchement ça partait bien, l’histoire est vraiment très intéressante et le cadre épatant: l’ONU soi-même et puis… et bien ça ne prend pas et c’est regrettable. Kidman n’est pas crédible pour deux sous et a l’air de s’ennuyer un maximum pendant que tout le monde meurt autour d’elle, Sean Penn est bien mais leur pseudo histoire romantique gâche le film et puis Yvan Attal est... ailleurs?? Alors le spectateur finit par se lasser lui aussi de ces longueurs, cette froideur, le tout est vraiment trop lisse. Dommage, ça aurait dû être très bien mais ça ne casse pas trois pattes à un canard !

    Note: 4/10

  • The Duchess

    19001285.jpgAvec: Keira Knightley, Ralph Fiennes

    Réalisateur: Saul Dibb (GB)

    Année: 2008

    Historique / Biopic / Drame. Histoire passionnante que celle de cette duchesse en avance sur son temps et en bute avec sa condition de femme. Un sujet fort servi par de somptueux costumes, un cadre superbe de châteaux à Bath, en ville thermale à la mode. Malheureusement ce sujet méritait beaucoup mieux que cette adaptation scolaire et plate avec une actrice trop lisse à l'expression esthétique, certes, mais limitée. Quant au scénario, il est dommage que le film s'attache seulement à l'aspect privé de sa vie et ne fait qu'aborder le rôle de la duchesse en politique. Plus que moyen.

    Note: 4/10

  • It's a Free World

    88e30f0bb7999d586391f152dc53df64.jpgAvec: Kierston Wareing, Juliet Ellis

    Réalisateur: Ken Loach (GB)

    Année: 2008

    Drame. Une jeune femme virée de son boulot va créer sa propre société de recrutement et exploiter à son tour les immigrés. Entre le docu et la fiction, le film évite les écueils de la caricature et est porté par son actrice principale, sublime et engagée. Exigeant, intransigeant, noir et réaliste, implacable et nécessaire. Du grand Loach.

    Note: 10/10

  • Mon nom est Tostsi

    medium_18648587.jpgAvec: Presley Chweneyagae, Mothusi Magano

    Réalisateur: Gavin Hood (Afrique du Sud, GB)

    Année: 2006

    Drame. Film sud-africain auréolé de l’Oscar du meilleur film étranger en 2005 et de moult prix dans différents festivals. Du coup un peu déçue finalement, si en effet les acteurs sont formidables (l’acteur principal est impressionnant), le scénario intéressant, du moins l’idée de départ… j’avoue que je n’adhère pas pour raison de trop de « politiquement correct ». On change le décor mais on revient finalement au thème de la rédemption traité à l’américaine avec plein de bons sentiments, de traits grossiers et la musique dure et violente quand il est un gros méchant puis douce et mélodieuse quand son cœur se ramollit… trop facile et c’est bien dommage. En tout cas la première moitié du film tient la route. La seconde sombre dans le cliché et le caricatural. Dans la veine du film ayant pour cadre les bidonvilles et la violence, je vous renvoie à « La cité de Dieu » autrement meilleur.

    Note: 5/10

  • Conversation(s) avec une femme

    medium_18604049.jpgAvec: Helena Bonham Carter, Aaron Eckhart

    Réalisateur: Hans Canosa (GB, EU)

    Année: 2006

    Comédie dramatique / Romance. Un très beau film sur les relations de couple ou plutôt d’anciens amants et le passé qui resurgit… juste et intelligent avec un couple qui fonctionne à merveille (j’aime beaucoup cette actrice). Très réussi, à voir.

    Note: 9/10

  • Crimes à Oxford

    1502007440.jpgAvec: Elijah Wood, John Hurt

    Réalisateur: Alex de la Iglesia (GB, Espagne)

    Année: 2008

    Thriller. J'y suis allée enthousiaste car j'avais adoré "Le Crime farpait" du même Alex de la Iglesia. Et patatras le réalisateur a pris le melon et s'est transporté à Oxford pour tenter de faire une comédie policière à l'anglaise... l'ensemble se veut intelligent, drôle, léger sur fond d'humour british. Le résultat est lourd, prévisible, débilisant et je n'ai tenu qu'une heure à ce rythme pour m'échapper finalement sans savoir qui a tué la vieille car je m'en tamponne !! Pathétique.

    Note: 0/10

  • Just a kiss

    medium_18384946.jpgAvec: Atta Yaqub, Eva Birthistle

    Réalisateur: Ken Loach (GB)

    Année: 2004

    Drame. Film le plus "gai" de la filmographie de Ken Loach, même si le sujet est grave, comme d'habitude, pour une fois ça finit bien. Excellent... avec un gros bémol: l'acteur principal est beau comme un Dieu mais c'est tout... euh, je veux dire qu'il ne joue pas très bien et ça gâche un peu car le couple ne fonctionne pas et c'est bien dommage. A voir tout de même!

    Note: 6/10