Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

oscars

  • Fighter

    19658171.jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20110201_031742.jpgAvec: Marc Wahlberg, Christian Bale

    Réalisateur: David O. Russell (EU)

    Année: 2011

    Biopic / Drame. Deux frères boxeurs, l'un ayant l'avenir devant lui, l'autre l'ayant noyé dans toutes sortes de drogues, une rivalité filiale, une famille étouffante pour un destin hors du commun. On suit avec passion ces combats personnels et de boxe; les acteurs sont excellents, Oscar du meilleur second rôle pour Christian Bale; la mise en scène correcte, mon tout donne un très bon film.

    Note: 8/10

  • Sauvez le tigre

    19209364_jpg-r_160_214-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20091207_054548.jpgAvec: Jack Lemmon, Jack Gilford

    Réalisateur: John G. Avildsen (EU)

    Année: 1972

    Drame. Le quotidien de Harry, la cinquantaine, patron d'une maison de prêt-à-porter. Au bord de la faillite, il fait le point sur sa vie et revoit ses années de jeunesse quand il était soldat et toutes les horreurs de la guerre. Quelques heures de sa vie avec une fuite en avant vertigineuse, une amertune palpable portée par une Jack Lemmon exceptionnel dont ce fût le meilleur rôle - Oscar du Meilleur Acteur. Peinture intéressante de l'Amérique des années 70, entre petites combines et présence de la Mafia. Un grand film triste.

    Note: 9/10

  • The Queen

    medium_18670496.jpgAvec: Helen Mirren, James Cromwell

    Réalisateur: Stephen Frears (GB)

    Année: 2006

    Drame / Historique. Epoustouflant, rien à redire... on aimerait tant que nos réalisateurs exagonaux s'emparent d'un événement politique marquant et fassent de même, mais l'omerta est un sport national... ou une exception française (rayez la mention inutile). C'est tout simplement passionnant, le ton est juste, les acteurs font oublier leur personnage; on a rapidement l'impression de voir la reine et Blair et c'est normal! Film à charge et à décharge, très intéressant de voir les premiers jours de Blair en tant que 1er ministre et ce à l'aulne de son départ. Incontournable. Oscar de la meilleure actrice 2007.

    Note: 10/10

  • Le Jardin des Finzi Contini

    f583df7e0210215a53e9c40c888b1f28.jpgAvec: Dominique Sanda, Helmut Berger

    Réalisateur: Vittorio de Sica (Italie, Allemagne)

    Année: 1971

    Drame. Cette adaptation cinématographique du roman de Giorgio Bassani est considérée comme un des chefs-d'oeuvre du néoréalisme italien dont de Sica est le principal représentant-artisan. Le film a remporté des récompenses prestigieuses dont l'Ours d'Or à Berlin et l'Oscar du Meilleur film étranger. L'histoire se déroule à Ferrare en 1938, dans le jardin en question, les interdictions et restrictions appliquées aux juifs se multiplient dont l'accès aux clubs sportifs. Dès lors, les Finzi Contini frère et soeur vont inviter leurs amis à venir jouer chez eux dans leur magnifique jardin... l'ambiance est romantique sur un fond de guerre, l'image traitée de même (vous vous rappelez ces couleurs un peu pastels floues des années 70??). Le propos est intéressant et le sujet sérieux, certes, mais il faut bien dire que le tout a vieilli, et pour tout vous avouer, je me suis copieusement ennuyée (sacrilège, oser critiquer un chef-d'oeuvre, quel toupet)... même été soulagée que tout cela se termine. Je suppose qu'il faut l'avoir vu... voilà, c'est fait, on ne m'y reprendra plus !

    Note: 4/10

  • No Country for Old Men

    858c29cadd2ceb8a2c48d8e5a0ae81a3.jpgAvec: Javier Bardem, Tommy Lee Jones

    Réalisateurs: Ethan et Joel Coen (EU)

    Année: 2008

    Western / Thriller / Drame. Un Javier Bardem impressionnant en tueur à gages givré, une cavalcade sans fin dans un pays aride... suspens et meurtres en veux-tu en voilà. Et puis plouf, une fin en queue de poisson, on ressort et on se dit tout ça pour ça? Oui, la réalisation et l'image démontrent une grande maîtrise, itou pour la direction d'acteurs mais encore? Très agréable à regarder mais le manque de sens altère l'exercice de style et me laisse sur ma faim avec un arrière goût amer. Malgré tout 4 Oscars dont celui du meilleur film.

    Note: 7/10

  • Klute

    e5e705f3ef09d578bd590b498279bf26.jpgAvec: Donald Sutherland, Jane Fonda

    Réalisateur: Alan J. Pakula (EU)

    Année: 1971

    Policier / Thriller. Film qui a valu l’Oscar de la meilleure actrice à Jane Fonda. Excellent polar qui nous emmène à la suite d’un privé chargé d’enquêter sur la disparition d’un homme bien sous tout rapport… ce qui va le mener à une prostituée jouée par Jane Fonda. Film très « libre » pour l’époque abordant le plaisir de la femme si, si ; avec en toile de fond des écoutes inquiétantes et un privé laconique. Classique incontournable.

    Note: 8/10

  • Slumdog Millionaire

    19027228.jpgAvec: Dev Patel, Mia Drake

    Réalisateur: Danny Boyle (GB, US)

    Année: 2009

    Comédie dramatique / Romance. Excellente surprise à la vision de ce film. Une mise en scène composée de flashback pour raconter l'arrivée d'un gamin des bidonvilles à la finale du jeu populaire "Qui veut gagner des millions?" C'est jubilatoire, rythmé, enthousiaste et triste à la fois, sensible et drôle. Acteurs impeccables, scènes de rues impressionnantes. Oui, le trait est exagéré, l'histoire improbable, mais c'est une fable, une belle fable mise en images. 8 Oscars dont celui du meilleur film.

    Note: 9/10

  • Un jour en septembre

    medium_18461306.jpgRéalisateur: Kevin Macdonald (GB)

    Année: 1999

    Documentaire. Oscar du meilleur documentaire en 2000, à l'affiche en France en  2006 à l’occasion de la sortie de « Munich ». Commence en soulignant l’enjeu pour la délégation israélienne de participer à ces jeux, les derniers organisés par l’Allemagne ayant été ceux de Berlin en 1936, et puis le drame et l’incroyable inefficacité des services de police allemand (séquence hallucinante de cet ancien responsable rigolant à une scène cocasse selon lui, avec le recul comme il dit, on en reste scié). L’ancien responsable du Mossad était lui-même sidéré par leur inexpérience. Minutieux, éclairant, implacable, ce documentaire doit aussi son grand intérêt aux interviews des « acteurs » : forces de police, responsables politiques et surtout celle du seul terroriste survivant, on est presque soulagé qu’il n’ait pas été tué afin de retranscrire non pas ses regrets, il n’en a point, mais leur état d’esprit les ayant mené à cet acte. Salutaire.

    Note: 10/10

  • Le Dernier Roi d'Ecosse

    medium_18737350.jpgAvec: Forest Whitaker, Gillian Anderson

    Réalisateur: Kevin Macdonald (GB)

    Année: 2007

    Drame / Historique / Biopic. Inspiré d'un roman, ce film dépeint le passage en Ouganda d'un jeune médecin sous le règne dictatorial d'Idi Amin Dada dans les années 70. Ayant lu un livre sur ce régime, j'ai été assez aidée quant aux faits et surtout à la paranoïa et à la folie du Dernier Roi d'Ecosse ainsi qu'il s'était lui-même baptisé. Un film fort et extrêment bien construit, Whitaker habite son personnage et mérite amplement l'Oscar qui lui a été décerné. Pour mémoire, un documentaire sur Amin Dada réalisé par Barbet Schroeder est à voir.

    Note : 10/10

  • Les Affranchis

    afte.jpgAvec: Robert de Niro, Ray Liotta, Joe Pesci

    Réalisateur: Martin Scorsese (EU)

    Année: 1990

    Policier. Un grand classique à voir et à revoir. Une collaboration Scorsese / de Niro parfaite avec en prime un Joe Pesci survolté et Ray Liotta pas mal du tout. Adapté d'un roman et basé sur des personnages réels, le film plonge dans le quotidien de la mafia avec des scènes très violentes, une mise en scène maitrisée soutenue par de grands acteurs. Bref, zéro défaut, un chef d'oeuvre. Oscar du meilleur second rôle pour Joe Pesci.

    Note: 10/10

  • Les Infiltrés

    medium_18680972.jpgAvec: Leonardo DiCaprio, Matt Damon

    Réalisateur: Martin Scorsese (EU)

    Année: 2006

    Policier / Thriller. Après un « Aviator » plutôt fatigué, voilà du Scorsese en très grande forme. Un vrai film noir, violent, au suspens haletant, le tout servi par des acteurs motivés dont le grand Jack… jubilatoire. Et pour une fois Matt Damon doit composer avec un rôle moins lisse, idem pour DiCaprio, totalement crédible. Seul bémol: il semblerait que ce remake du film hong-kongais « Internal affairs » n’arrive pas à la hauteur de l’original… pas vu… donc recommandé pour ceux qui n’ont pas vu l’original. Très bien. Oscar du meilleur film 2007 (et autres oscars par la même occasion).

    Note: 8/10

  • Million Dollar Baby

    aa4464f2001f90c3b9e65f0419733ba0.jpgAvec: Hilary Swank, Clint Eastwood

    Réalisateur: Clint Eastwood (EU)

    Année: 2005

    Drame. Les critiques sont dithyrambiques, apparemment tout le monde aime ce film… sauf moi vous l’aurez compris. Quels sont mes reproches?? Pour commencer, il est découpé en trois parties et la dernière ne tient vraiment pas la route, c’est pathétique, on n’échappe pas à la sempiternelle morale américaine (« le principal est d’avoir pu vivre son rêve… »). Ok les acteurs sont bons mais ensuite ? D’innombrables longueurs et clichés même si le tout est bien filmé je vous l’accorde. Bref, plutôt revoir les débuts du même Eastwood, réalisateur prolixe dont le 1er film date tout de même de 1971 : « Play Misty for me », extra ou si vous vous voulez voir un vrai film extraordinaire sur la boxe, je vous renvoie à « Racing Bull » pas très récent mais efficace. Conclusion : si vous êtes du genre bon public… ne vous privez pas (je sens que je vais recevoir des insultes!). Ca m'ennuie mais suis bien obligée de préciser qu'il a reçu moult prix, en vrac: César 2006 du meilleur film étranger, Oscar 2005 du meilleur film (+ meilleur réalisateur + meilleure actrice... stop, je m'étouffe!).

    Note: 3/10

  • Wallace et Grommit - Le mystère du lapin-garou

    bc41aba0fae29015863bc16ee261ab5f.jpgRéalisateurs: Nick Park, Steve Box (GB)

    Année: 2005

    Animation. Oui, la qualité de l’animation est top, le sujet amusant, les caricatures intéressantes (la palme pour Lady Tottington) et l’histoire ? Et bien à grosse carotte, gros lapin, comme on peut s’en douter, et je vous passe les courges géantes, sans parler des citrouilles… bref, c’est sympathique mais moyennement drôle, pas mon truc, au gros lapin je préfère les grosses poules de Chicken Run à l’humour plus décapant…mon choix vous étonne ?? Meilleur film d'animation aux Oscars 2006.

    Note: 6/10

  • La Môme

    medium_18700880.jpgAvec : Marion Cotillard, Jean-Pierre Martin

    Réalisateur : Olivier Dahan (France)

    Année : 2007

    Drame / Biopic. Oui et non... oui pour le bonheur de réentendre les chansons de Piaf, de voir Cotillard se métamorphoser, de suivre cette vie romanesque... Et non, pour le réalisateur pas à la hauteur du sujet. Trop manichéen, trop show à l'américaine, parti pris de retenir seulement les étapes les plus dramatiques de la vie de Piaf... bref on va trop dans le mélo et le populo à mon goût. Le trait est forcé, souligné (ben, oui, le spectateur lambda est plutôt con je vous le rappelle), et malgré une interprétation très appliquée, on aurait aimé ressentir plus d'émotion. Et puis où sont passés Montand, Aznavour, Moustaki??? Quel est l'intérêt parallèlement de créer un scène d'une nano seconde avec Dietrich si ce n'est de viser de montrer et insister sur la capacité de ressemblance des acteurs, et alors? Enfin Cotillard est étonnante, c'est sûr... mais tout de même, cette prestation ressemble plus à une imitation qu'à une incarnation (voir le Dernier Roi d'Ecosse, incomparable sur ce plan). Excellent téléfilm. 5 Césars dont celui de la meilleure actrice... mais bon il faut dire que le niveau général des films français n'est pas époustouflant non plus! Cerise sur le pudding: l'Oscar de la meilleure actrice, on aura tout vu!!!

    Note : 4/10

  • Mon nom est Tostsi

    medium_18648587.jpgAvec: Presley Chweneyagae, Mothusi Magano

    Réalisateur: Gavin Hood (Afrique du Sud, GB)

    Année: 2006

    Drame. Film sud-africain auréolé de l’Oscar du meilleur film étranger en 2005 et de moult prix dans différents festivals. Du coup un peu déçue finalement, si en effet les acteurs sont formidables (l’acteur principal est impressionnant), le scénario intéressant, du moins l’idée de départ… j’avoue que je n’adhère pas pour raison de trop de « politiquement correct ». On change le décor mais on revient finalement au thème de la rédemption traité à l’américaine avec plein de bons sentiments, de traits grossiers et la musique dure et violente quand il est un gros méchant puis douce et mélodieuse quand son cœur se ramollit… trop facile et c’est bien dommage. En tout cas la première moitié du film tient la route. La seconde sombre dans le cliché et le caricatural. Dans la veine du film ayant pour cadre les bidonvilles et la violence, je vous renvoie à « La cité de Dieu » autrement meilleur.

    Note: 5/10

  • Le Secret de Brokeback mountain

    medium_18463379.jpgAvec: Heath Ledger, Jake Gyllenhaal

    Réalisateur: Ang Lee (Etats-Unis)

    Année: 2006

    Drame/Romance/Western. Et oui à force de chevaucher dans la nature, il fallait s’y attendre…ok, facile, je plaisante, justement sujet ambitieux et courageux servi par des paysages magnifiques, un acteur excellent…tandis que l’autre imite John Wayne, mais voilà, tout le monde n’est pas Wayne et non (et encore moins Mitchum, mon chouchou, oups pardon je m’égare). Sinon, ça commence bien mais on s’ennuie sur la seconde partie du film, trop écrit, attendu, lent, lourd, malgré des personnages très justes, dommage. Le tout magistralement plombé par une musique catastrophique. En matière de western dernièrement, je conseille « Trois Enterrements ». Tout de même Lion d’Or 2005 et Oscar meilleur réalisateur, si, si, dingue!. Pour les amateurs.

    Dans l’ordre de réception, commentaires de Clément puis de Reynald :

    « Sur BROKEBACK MOUNTAIN, je ne partage pas du tout ton avis Carole, les acteurs sont brillants de réalisme. Le réalisateur a parfaitement réussi à ne pas tomber dans les clichés d'un film gay, pas de scène de sexe, pas de militantisme, une simple histoire d'amour entre 2 hommes. Egalement un très bon portrait de ce milieu très "macho", on fait du rodéo et on salue les filles avec son chapeau...point barre! Cette homosexualité que les 2 personnages tendent à repousser, l'amour qui lie les 2 personnages et qui peut se lire dans les yeux des très bons acteurs. Et la fin, sublime, les parents, qui acceptent malgré tout! J'ai trouvé ce film vibrant, le seul à m'avoir fait réagir depuis THE HOURS! ».

    « Brokeback : pas de ton avis, et c'est amusant car la plupart des gens que je connais et qui se sont ennuyé avec Brokeback c'est sur sa première partie... mais bon je ne trouve pas la 2e partie longue lourde et barbante bien au contraire, très vrai, et pour les gens qui vivent ce genre de situation cela montre bien le parcours du combattant. Attendu et bien oui car c'est en général la ligne directrice de la majorité de ces histoires de garçons qui s'égarent, remarque cela change un peu car de nos jours les choses de la vie sont un peu plus faciles pour notre jeunesse, encore que... Quant à la musique je la trouve sobre minimaliste ne tombant pas dans le pathos (sans grandes envolées lyriques, cela repose) et juste un brin bien choisi du folklore... »

    Et bien non toujours pas…justement parce que déçue qu’un film au sujet si ambitieux ne soit qu’en partie réussi. Avec un tel sujet, il fallait un chef d’œuvre et je trouve ce scénario trop « préparé », comme si le sujet lui brûlait les doigts. Conclusion : le film ne part jamais vraiment malgré un début prometteur et ne se libère pas, on se ressent pas suffisamment cette pression sociale, la tension, le désespoir…j’arrête de toute façon on ne tombera pas d’accord !!

    Note: 5/10

  • Aviator

    medium_18402267.jpgAvec: Leonardo DiCaprio, Cate Blanchett

    Rélisateur: Martin Scorsese (EU)

    Année: 2005

    Biopic / Drame. Bon... alors... grand film hollywoodien dans la plus pure tradition avec un excellent DiCaprio, une extraordinaire Cate Blanchett (Oscar du meilleur second rôle féminin) tandis que le choix d'une Ava Gardner aux yeux bleus... est plus étonnant mais pas détonant (d'ailleurs composition de l'actrice pathétique). Bien et ensuite? Finalement pas grand chose, de belles images, un sujet en or et le tout d'un conventionnel total, aucune surprise, aucune provocation, un très bon acteur certes, mais qui s'en tire qu'avec un petit bobo lors d'un accident (le vrai Hughes a juste été complètement brûlé lors de l'accident en question). Mon tout est très lisse... Scorsese passe complètement à côté de son sujet et oublie de montrer le vrai côté noir du personnage, préférant le strass et les paillettes... bref décevant avec de vrais longueurs. Oui, je sais, 5 Oscars... mais mineurs... non mais!

    Note: 4/10

  • Sur les quais

    medium_18606452.jpgAvec: Marlon Brando, Karl Malden

    Réalisateur: Elia Kazan (EU)

    Année: 1955 

    Marlon Brando dans sa grande période est formidable et campe un docker dans la tourmente de pratiques mafieuses...excellent! 8 oscars à l'époque tout de même, classique incontournable.

    Note: 10/10